Les Entretiens du patrimoine et de l'architecture

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
Affiche des Entretiens du patrimoine et de l'architecture 2013
Thierry Badin / MCC

Entretiens du patrimoine et de l'architecture 1913 : « Des monuments historiques aux patrimoines : le centenaire de la loi de 1913 »

Tous les deux ans depuis leur création en 1988, les Entretiens ponctuent l’action et affichent les priorités du ministère de la Culture et de la Communication dans le domaine du patrimoine. Les échanges de haute tenue auxquels ils donnent lieu, portant sur la place du patrimoine dans notre société, proposant de nouveaux axes de recherche et de nouveaux modes d’action, reçoivent un large écho, non seulement auprès des professionnels mais aussi d'un public plus large.

Cette année, les Entretiens du patrimoine et de l'architecture se tiendront à Paris, dans le grand auditorium de la Bibliothèque nationale de France, les 19 et 20 novembre 2013.

À l'occasion de la célébration du centenaire de la loi du 31 décembre 1913 relative aux monuments historiques, fondement de notre législation patrimoniale, les Entretiens du patrimoine et de l'architecture auront pour thème: « Des monuments historiques aux patrimoines: le centenaire de la loi de 1913 ».

Le 20 novembre 1913 est précisément la date anniversaire de l'adoption par la Chambre des députés de la loi relative aux monuments historiques qui, après son passage au Sénat le 29 décembre 1913, sera promulguée le 31 décembre 1913 et publiée au Journal Officiel du 4 janvier 1914. Cette loi est intégrée au Code du patrimoine depuis 2004 où elle constitue le livre VI.

À la lumière des nombreuses recherches menées ces dernières années sur l'histoire et sur l'historiographie du patrimoine, cette manifestation sera l'occasion de s'interroger sur la mise en place et l'évolution durant un siècle de l'ensemble de la chaîne patrimoniale, ses répercussions en matière d'évolution des critères de protection au titre des monuments historiques, des procédures de conservation, de restauration et de gestion des espaces, ainsi que ses implications administratives, notamment au regard de la déconcentration et de la décentralisation. Elle envisagera l'évolution du rôle respectif des spécialistes et des experts, des élus et des représentants de la puissance publique (de l'État aux collectivités locales), de la société civile, en particulier des associations de sauvegarde. Elle s'enrichira de comparaisons avec d'autres systèmes de protection en Europe et dans le monde. Elle reviendra sur l'élargissement considérable du champ patrimonial, dont le patrimoine culturel immatériel est le plus récent développement, et son appropriation par les citoyens, notamment à travers les médias.

Enfin, au moment où le ministère de la Culture et de la Communication travaille à l'élaboration d'un projet de nouvelle loi sur les patrimoines, ces journées permettront d'envisager la place et l'avenir du patrimoine dans notre société, de rappeler son rôle économique (restauration des monuments historiques, qu'ils soient immobiliers ou mobiliers, attractivité et développement des territoires, activité touristique, contribution à un développement durable, etc.), ainsi que sa forte valeur sociale dans un environnement multiculturel: le patrimoine est un objet politique, support de l'identité individuelle ou collective, constitutif de la Nation.

De nombreuses tables rondes permettront aux spécialistes invités et au public d'échanger sur ces thématiques.