Conservation régionale des monuments historiques (CRMH)

Publié le 05.10.2014

Les missions de la Conservation régionale des Monuments historiques recouvrent aujourd’hui quatre orientations : protéger, autoriser, conserver et valoriser

La restauration
La CRMH élabore - sur les plans juridique, technique, scientifique et financier - en liaison avec les architectes en chef des monuments historiques, les architectes des bâtiments de France, le conservateur du patrimoine chargé de l’inspection des monuments historiques, les conservateurs des antiquités et objets d’art et l’inspection générale des monuments historiques, les projets de programmes de travaux sur les monuments historiques classés et inscrits, les objets mobiliers et les orgues ainsi que sur les abords des monuments historiques. Dans ce cadre, entrent dans les attributions la commande, le suivi et l’approbation des études préalables aux travaux sur les édifices classés.

La conservation
Elle exerce la conduite financière et technique des travaux sur les édifices classés, lorsque l’État conserve la qualité de maître d’ouvrage. Elle a le contrôle des travaux sur le patrimoine protégé lorsque ceux-ci sont réalisés sous la maîtrise d’ouvrage du propriétaire, que ceux-ci soient subventionnés ou non par le ministère de la Culture et de la Communication.

La mise en valeur
La CRMH conçoit, suscite ou soutient la mise en œuvre d’actions de connaissance et de mise en valeur du patrimoine

Vos contacts à la DRAC :

  • Bordeaux : Adeline Rabaté, conservatrice régionale des Monuments Historiques, 05.57.95.01.82, courriel
  • Limoges : Nicolas Vedelago, conservateur adjoint, 05.55.45.66.28, courriel
  • Poitiers : Pierre Cazenave, conservateur adjoint, 05.49.36.30.10, courriel

==> Pour en savoir plus