Les vestiges du pavois de Tardinghen exposés à Boulogne-sur-Mer

Publié le 30.08.2010

Reconstitution-du-port-de-Boulogne-sur-Mer-a-l-epoque-Romaine
Reconstitution du port de Boulogne sur Mer à l'époque Romaine

La Drac Nord-Pas-de-Calais a soutenu la restauration du pavois de Tardinghen, découvert en 2005. Elle a également participé au financement de l’exposition qui présente cette exceptionnelle découverte au grand public. Intitulée Arrivé à bon port !, l’exposition est à voir au Château-Musée de Boulogne-sur-Mer jusqu’au 6 décembre.

Une exposition. Découverts en 2005, sur la plage du Châtelet (Tardinghen – Pas-de-Calais), les fragments de ce pavois sont, à ce jour, les seuls vestiges d’une embarcation maritime antique conservés sur le littoral septentrional de la France.
Cet ensemble exceptionnel a été confié pour restauration au Laboratoire régional de conservation-restauration du Commissariat à l'Énergie Atomique de Grenoble (CEA) ArcNucléart.
À l’occasion du dépôt de l’épave au Musée de Boulogne, le service archéologie et le Château-Musée proposent une exposition centrée autour de ce vestige exceptionnel et de son contexte historique et archéologique jusqu’au 6 décembre.
Cette exposition s’accompagne de la publication d’un catalogue rassemblant les contributions de l’ensemble des scientifiques partenaires de ce projet.

Des actions de médiation. Diverses actions de médiation sont menées par le service des publics du Musée : fiches de salle en anglais pour les publics de nationalités étrangères, visites thématiques à destination des adultes individuels.
Pour le jeune public, des ateliers sont organisés selon plusieurs thématiques ainsi qu’un parcours « enfant ». Guidés par un jeune légionnaire romain, placé sur les vitrines avec les objets les plus représentatifs, les enfants découvrent ainsi l’histoire de la ville et de cette embarcation.
Une journée d’étude sur l’archéologie subaquatique et la découverte du bateau est organisée en novembre avec l’ensemble des partenaires scientifiques du projet.

Un soutien de la Drac. La restauration des éléments du pavois de Tardinghen a été financée par la DRAC Nord-Pas-de-Calais - service régional de l’Archéologie, dans le cadre de sa politique de soutien aux collectivités locales pour la restauration la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique.
L’exposition réalisée par la Ville de Boulogne-sur-Mer, qui présente aujourd’hui cette exceptionnelle découverte au grand public, a pu être financée grâce à la collaboration et au soutien financier du Ministère de la Culture (DRAC Nord-Pas-de-Calais), du Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, du Conseil Général du Pas-de-Calais, de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais et du syndicat des Mareyeurs Boulonnais.

Exposition Arrivé à bon port !
Château Musée de Boulogne-sur-Mer
Jusqu’au 6 décembre