Numérique et bibliothèques

Le ministère de la culture et de la communication soutient le développement du numérique en bibliothèque et encourage la diffusion des bonnes pratiques en matière de numérisation et de conservation numérique.

Numérique en bibliothèque : chiffres clés

- 98 % des bibliothèques de villes de plus de 5 000 habitants et 83 % des bibliothèques de villes de moins de 5 000 habitants sont aujourd'hui informatisées (données de la synthèse 2012 de l'Observatoire de la lecture publique);

- 73 % des bibliothèques offrent un accès internet au public ; 42 % des bibliothèques proposent leur catalogue en ligne ; 15 % permettent les réservations de documents à distance ; en 2012, l’État a aidé 327 projets d'informatisation et de numérisation pour un montant total de 5,08 M€ de subventions ;

- 23% des bibliothèques municipales de villes de plus de 10 000 habitants proposent des ressources électroniques à leurs usagers. Parmi celles-ci, 48% proposent des livres numériques (données 2013-2014) ; aux Etats-Unis en 2013, 6 bibliothèques ont dépassé le million de prêts de livres numériques.

- 13 collectivités ont obtenu le label ministériel « bibliothèques numériques de référence » en raison de l'ambition de leur projet et de l'importance de leur investissement : Compiègne, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Moulins, Nîmes, Orléans, Rennes, Roubaix, Rouen, Sillon lorrain (Epinal-Metz-Nancy-Thionville), Valenciennes ; plusieurs autres grandes villes préparent des projets de BnR : Angers, Bordeaux, Caen, Le Havre, Toulouse...

- La bibliothèque numérique Gallica de la BnF propose désormais en ligne 2,9 millions de documents de toute nature dont environ 500 000 livres (par comparaison, Google a numérisé 20 millions de livres). 200 000 documents sont issus de fonds de bibliothèques extérieurs à ceux de la BnF.

Le développement des services et des collections numériques en bibliothèque

Dans un contexte décentralisé où les politiques documentaires relèvent des collectivités territoriales, le ministère de la culture et de la communication leur a proposé en mars 2010 un « contrat numérique pour les bibliothèques et les médiathèques » pour que les bibliothèques publiques offrent des services et collections numériques adaptées aux besoins et aux attentes de leurs publics (informatisation, site internet, ressources électroniques et accès à Internet, de préférence de manière gratuite pour l’usager). Dans ce cadre, des diagnostics numériques régionaux ont été établis en 2010-2011.

Pour mieux accompagner les collectivités dans la transition des bibliothèques et médiathèques traditionnelles vers le numérique, l’Etat a souhaité faire évoluer en 2011 le concours particulier pour les bibliothèques au sein de la Dotation générale de décentralisation, pour mobiliser une partie significative des crédits et les adapter aux enjeux du numérique. La plus large ouverture de ce dispositif aux opérations d’investissement dans les domaines de l’informatique et du numérique permet le développement d’infrastructures nécessaires à la diffusion de ressources numériques et à la mise en place de services numériques dans les bibliothèques territoriales.Toujours dans l'optique d'aider les bibliothèques territoriales dans le développement de projets numériques, le Service du livre et de la lecture a mis en place une « Boîte à outils du numérique » visant à l'établissement de fiches pratiques sur le numérique.

Concernant les villes les plus importantes, notamment les grandes métropoles régionales, le programme des bibliothèques numériques de référence vise à mettre en place de grands équipements capables de proposer au public des services, des ressources et des collections de premier plan.

Le ministère de la culture et de la communication a fait de l’accompagnement des expérimentations numériques et des nouveaux usages une des priorités de sa politique et a mis en œuvre plusieurs dispositifs de co-financement :

  • appel à projets « Services numériques culturels innovants », pour faciliter l’émergence de nouveaux usages numériques et pour encourager le développement de partenariats entre opérateurs culturels, monde de la recherche, entreprises et ayants droit
  • soutien mis en place, au printemps 2011, par le service du livre et de la lecture aux expérimentations les plus remarquables des bibliothèques territoriales en matière d’accès aux ressources numériques et au développement de services innovants.
La numérisation des collections des bibliothèques

Le ministère de la culture et de la communication encourage depuis 1996 la numérisation des collections patrimoniales conservées en bibliothèques, dans le cadre d’un plan national de numérisation géré par le Département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (DREST).

Il soutient depuis 2007, sur financement du Centre national du livre, le développement de la bibliothèque numérique Gallica, ainsi que la numérisation intensive et la diffusion par ce portail des collections d’imprimés patrimoniaux de la Bibliothèque nationale de France et de documents sous droits de l’édition française, dans le respect des ayants droit.

Il veille également à l’utilisation des normes et des bonnes pratiques en matière de numérisation et de conservation numérique.

En s’appuyant sur les recommandations du Schéma numérique des bibliothèques et du rapport sur la numérisation du patrimoine écrit remis en janvier 2010 par Marc Tessier, il favorise la concertation et l’interopérabilité entre les projets de numérisation et souhaite donner davantage de visibilité aux réalisations en participant au catalogue national des fonds culturels numérisés, Patrimoine numérique, à vocation européenne par le réseau Michael.