Qui sommes-nous ?

La délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) est chargée d'animer et de coordonner la politique linguistique du Gouvernement et d'orienter son évolution dans un sens favorable au maintien de la cohésion sociale et à la prise en compte de la diversité de notre société.

Service à vocation interministérielle directement rattaché au ministre chargé de la culture, la DGLFLF est constituée d'une trentaine d'agents et mobilise pour son action un ensemble de partenaires, publics ou privés, impliqués dans la promotion du français et de la diversité linguistique.

La DGLFLF s'appuie sur des réseaux interministériels complémentaires, à savoir :

- des responsables chargés de veiller, dans leur domaine de compétence, à l'application du cadre légal garantissant l'usage de la langue française ;
- des commissions de terminologie et de néologie placées auprès des principaux départements ministériels et dont le travail vise à doter notre langue de termes nouveaux dans les différentes disciplines des sciences et des techniques ;
- des haut fonctionnaires de terminologie chargés de sensibliser les services de leurs ministères respectifs à l'emploi de ces termes.

Elle travaille en relation étroite avec les mileux économiques, sociaux, professionnels et scientifique, ainsi qu'avec un grand nombre d'associations militant pour une meilleure prise en compte de la cause des langues dans les politiques publiques. Elle fait souvent appel à des artistes pour ses actions de sensibilisation des publics.

Elle inscrit son action internationale dans des réseaux de coopération, tant francophones qu'européens, selon une perspective de dialogue et d'échange de bonnes pratiques sur les poltitiques de la langue.

Elle rend compte de son action à la représentation parlementaire, sous diverses formes : auditions, réponses aux questions écrites ou orales, et, chaque année au 15 septembre, remise d'un rapport qui dresse un bilan de l'emploi de la langue française en France et dans le monde.

La délégation générale soutient la mise en œuvre de projets qui contribuent à renforcer l'impact de sa politique dans la société. Ces soutiens ont un rôle essentiellement incitatif : ils constituent un levier pour aider les porteurs de projets à mobiliser d'autres financements et n'ont pas vocation à se pérenniser.