Les inégalités culturelles. Qu'en pensent les Français ? [CE-2015-4]

Parution le 29.05.2015

Pratiques, consommations et usages culturels Département des études, de la prospective et des statistiques Culture études Statistiques

Olivier DONNAT
juin 2015
26 p.

Les Français sont partagés à propos de la réalité des inégalités culturelles dans notre pays : plus de la moitié d’entre eux considèrent qu’elles sont fortes et presque autant estiment qu’elles ont plutôt augmenté au cours des trente dernières années (14% pensent qu’elles ont fortement augmenté et 34% pensent qu’elles ont un peu augmenté). Ce jugement, qui peut sembler sévère, est en réalité à l’image de celui que les Français portent sur les autres domaines de la vie sociale : leur regard sur l’importance des inégalités de revenus ou sur les discriminations, sur l’école et sur la société en général n’est, en effet, pas plus clément.

Les Français expriment également un niveau élevé d’attentes en matière de réduction des inégalités culturelles : la très grande majorité d’entre eux partagent l’idée que les pouvoirs publics doivent favoriser l’accès à l’art et à la culture, plus de la moitié (55%) se prononçant même pour une politique plus ambitieuse dans ce domaine. Cette forte attente à l’égard des pouvoirs publics en matière d’accès à la culture fait écho à celle qui s’exprime également avec force, à l’égard de l’État, sur le terrain économique. Les deux ont d’ailleurs tendance à aller de pair.

Plus portées que les hommes à dénoncer les inégalités culturelles, les femmes sont également plus nombreuses à réclamer un renforcement de la politique de démocratisation, notamment quand elles appartiennent aux milieux favorisés. C’est le cas également des personnes qui se situent à gauche (et plus encore à l’extrême gauche) de l’échiquier politique, de celles ayant subi souvent des discriminations et de celles qui appartiennent aux professions intermédiaires. Les jeunes, en revanche, apparaissent en retrait sur la question de la démocratisation.