Les activités marchandes de spectacle vivant en 2010 [CC-2013-1]

Parution le 12.04.2013

Danse Financement de la culture Musique Théâtre, spectacles Département des études, de la prospective et des statistiques Culture chiffres Statistiques

Valérie DEROIN
avril 2013
16 p.

En 2010, les entreprises marchandes qui exercent leurs activités dans les secteurs des arts du spectacle vivant, dans le soutien au spectacle vivant et dans la gestion des salles de spectacles réalisent un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros et dégagent une valeur ajoutée de près de 1,5 milliard d’euros.
L’intégration nouvelle de ces secteurs du spectacle vivant dans le dispositif des statistiques structurelles d’entreprises de l’Insee permet de les situer dans l’économie marchande française : ainsi les entreprises du spectacle vivant, hors unités majoritairement subventionnées qui sont non marchandes et associations non-employeuses, contribuent à 11% du nombre des unités des secteurs culturels marchands, à 5% de leur valeur ajoutée et à 3% de leur excédent brut d’exploitation.
La rentabilité comptable des secteurs du spectacle vivant est positive en 2010, alors que leurs charges d’exploitation sont élevées et leur taux de marge relativement inférieur à la moyenne des secteurs culturels marchands. Les secteurs du spectacle vivant marchand sont composés d’un tissu important de petites entreprises principalement installées en Île-de- France : 96% des entreprises de moins de 10 salariés réalisent 56% du chiffre d’affaires total par l’exercice de leur activité principale de création, production, diffusion et soutien au spectacle vivant.

In 2010, the market-oriented companies whose activities belong to the sectors of production of performing arts, of support activities to performing arts and of operation of arts facilities generate a 4,4 billion Euros turnover and an added value of about 1,5 billion Euros..
The recent integration of these performing arts’ sectors among the Insee* national surveys of the structural business statistics allows to reconcile them to the French market-oriented economy: the performing arts’ companies – excluding companies which are mainly subsidized and considered as non market-oriented and non-profit organisations with no employees – contribute to 11% of the number of units of the market-oriented cultural sectors, to 5% of their added value employees – contribute to 11% of the number of units of the market-oriented cultural sectors, to 5% of their added value and to 3% of their gross operating surplus..
Their accounting profitability is positive in 2010, while their operating expenses are significant and their margin rates relatively lower than the average of the market-oriented cultural sectors. The performing arts sectors consist of small companies mainly located in the Île-de-France territory: 96% of small companies under 10 employees realize 56% of the whole turnover with their main activity of creation, production, distribution and support for performing arts.
____________
* Institut national de la statistique et des études économiques (Insee): National Institute of Statistics and Economic Studies.