Nouvelles pratiques de mutualisation et de coopération dans le secteur culturel

Parue le 24.07.2014

Emploi, travail, formation, professions culturelles Département des études, de la prospective et des statistiques Documentation scientifique et technique

Marie DENIAU
Rapport de recherche - 101 p.
juillet 2014

Si au fil des quatre dernières décennies, les opérateurs culturels ont appris à multiplier les collaborations d’ampleur et de formes diverses, on assiste depuis le début des années 2000 à une intensification de ces mises en commun et au développement de nouvelles pratiques de mutualisation ou de coopération inter-organisationnelles. Cette tendance se manifeste dans un contexte marqué par des mutations profondes du paysage culturel inscrites dans des mouvements économiques et sociaux globaux. Les agents sont incités à repenser l’organisation de leurs activités et à interroger leurs modèles de financement et notamment à se regrouper tant il devient difficile de s’adapter aux transformations en restant isolés.

Comment appréhender dans leur diversité ces nouveaux modes de fonctionnement pour caractériser les phénomènes de mutualisation ou de coopération ? Ce rapport d'étude se veut essentiellement exploratoire et correspond à un travail de repérage parmi l’extrême diversité des démarches de mise en commun des moyens et des projets. Reflets du faisceau de mutations économiques et sociales contemporaines, elles semblent être convoquées pour répondre à des enjeux aussi divers que la survie des structures, la création d’emploi et la sécurisation des parcours personnels, la diversité artistique et culturelle, l’aménagement des territoires, la maitrise des dépenses publiques, l’amélioration des services d’intérêt général, l’évolution des modes de production, de distribution et d’appropriation des biens et des services culturels, voire la transformation de nos sociétés.

1 - DES RAPPROCHEMENTS A GÉOMÉTRIE VARIABLE
1.Précisions méthodologiques quant à l’observation des cas
2. Descriptif de cas concrets et esquisse de grands ensembles
3. Quelques axes de différenciation
4. Éléments de terminologie
5. Premier constat quant aux retombées : entre économies d’échelle et surplus coopératif
6. Peut-on affirmer que certaines branches du secteur culturel sont plus concernées que d’autres par le développement des nouvelles pratiques ?

2 - ENJEUX ET CONDITIONS D’ÉMERGENCE DES NOUVELLES PRATIQUES
1. A nouveau contexte, nouvelles solutions
2. Objectifs des organisations qui se rapprochent pour mutualiser ou coopérer
3. Principales composantes d’un climat coopératif
4. Entre structuration sectorielle et biais idéologiques : des phénomènes complexes à observer et à analyser

3 - DEUX FOCUS SUR LES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE
1. Importance de la qualité des modes de coordination et de régulation entre les partenaires
2. Écueils dans la vie des agencements coopératifs

Télécharger le rapport