Mission : Vivre ensemble

Depuis 2004, une trentaine d'établissements coopèrent pour aller à la rencontre des publics peu familiers des institutions culturelles et ainsi lutter contre les discriminations dans le domaine de la culture.

Par le biais de la la mutualisation des ressources et des contacts, les établissements travaillent avec des personnes–relais intervenant dans le champ social.

En se penchant sur les difficultés de publics très variés et en adaptant leur offre pour mieux les accueillir, les institutions culturelles constatent que les améliorations apportées bénéficient à tous les publics et permettent ainsi de rendre la culture plus accessible à tous.

 Actualité   - Membres de la mission - Ressources et documents - Lettre d'information aux relais culturels

La mission « Vivre ensemble » réunit trente-deux établissements culturels qui travaillent ensemble pour aller à la rencontre des publics peu familiers des institutions culturelles. Leur objectif est de faire jouer pleinement à la culture son rôle dans la lutte contre l’exclusion et de contribuer ainsi à la démocratisation culturelle. Ils illustrent la variété des lieux culturels : musées, monuments, scènes de spectacle vivant (théâtre, musique, danse…), cinémas, bibliothèques et médiathèques, centres d’archives...

Cette mission est née en novembre 2003, d’une demande du ministre de culture et de la communication. Cette mission initialement confiée au Président de la Cité des sciences et de l’industrie pour qu’il fédère et amplifie les actions conduites par les établissements du ministère en matière de lutte contre les discriminations et les actes d’intolérance a répondu à un besoin d’échanges et de travail en commun. Son action s’est poursuivie, amplifiée et
consolidée depuis douze ans, avec notamment l’élargissement à d’autres établissements culturels et la structuration d’une méthode.

Pour toucher les publics fragilisés, les établissements de la mission « Vivre ensemble » ont choisi de travailler avec les personnes qui peuvent jouer un rôle de relais. Ces relais peuvent être des bénévoles, des travailleurs sociaux, des éducateurs, des animateurs, des formateurs, ...ce qui compte avant tout c’est leur motivation et leur conviction que la culture contribue à la construction des individus. Leur action peut porter sur l’apprentissage du français, le soutien scolaire, la prévention, l’insertion ou la restauration du lien social.

Un dispositif simple a été mis en place :
- dans chaque établissement, un correspondant qui établit des relations personnalisées avec ces relais,
- des séances gratuites de découverte, de sensibilisation, de formation,
- des médiations adaptées,
- des documents de préparation et d’aide à la visite,
- des adaptations tarifaires.

La force du dispositif consiste dans la mutualisation des ressources et des contacts. Les établissements communiquent ensemble leurs programmes dans une lettre trimestrielle commune. Chaque établissement la diffuse à ses relais, incitant ainsi à la découverte par certains relais d’établissements qu’ils ne connaissent pas encore.
Pour aller dans le même sens, des visites découvertes sont aussi proposées aux relais par tous les établissements.

Les établissements et les relais se rencontrent régulièrement pour travailler sur des sujets communs. Ils ont notamment rédigé ensemble une charte pour faciliter l’accès dans les établissements culturels.

Tous les ans, ils se retrouvent au cours d’un forum qui leur permet de faire le point et de
définir ensemble de nouveaux axes de travail, tout en favorisant les échanges conviviaux entre
les correspondants des établissements et les relais.