Complément d'objet, n° 297, 3 décembre 2012

Publié le 03.12.2012

sommaire Rendez-vous

CONSULTATION NATIONALE SUR L'ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE - LANCEMENT DE DBPÉDIA ET DE SÉMANTICPÉDIA - LES LANGUES DE FRANCE ET LE NUMÉRIQUE - LE PATRIMOINE DE L'IMMIGRATION - LES ENJEUX DE L’ART DU CLOWN À L’HÔPITAL - LA POLITIQUE CULTURELLE UNIVERSITAIRE EN QUESTION(S) - FRANCAS : 4ème BIENNALE DE L'ÉDUCATION - ACCOMPAGNER LES USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES QUARTIERS - ACCUEILLIR DES ADOLESCENTS : TOUR D'HORIZON EUROPÉEN - FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE CULTURELLE INNOVANTE - CONCOURS DE CRÉATION DE TWIT’HAÏKU - CYCLE DE RENCONTRES SUR LE « DO IT YOURSELF » - MAKE IT UP, FESTIVAL DE L'OBSOLESCENCE REPROGRAMMÉE - FRANCE CULTURE PLUS EN LIGNE - L’ÉCOLE DE PHILOSOPHIE D’EPINEUIL-LE-FLEURIEL



sommaire À lire

Culture et recherche - Promouvoir les secteurs de la culture et de la création pour favoriser la croissance et l’emploi dans l’Union européenne - Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes Français depuis 30 ans - Éducation aux médias et à l’information : Programme de formation pour les enseignants - Wikipédia : 8 documents pratiques pour apprendre à utiliser et contribuer - Nouvelles générations et culture numérique (novembre 2012) - Pause Photo Prose

Rendez-vous

 ...

CONSULTATION NATIONALE SUR L'ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE 

Le 21 novembre, Aurélie Filippetti a installé le comité de pilotage de la consultation nationale sur l'éducation artistique et culturelle . Présidé par Marie Desplechin, ce comité composé d'élus, de personnalités du monde de la culture, de la recherche et de l'éducation auditionnera près d'une centaine d'organismes institutionnels et représentatifs des acteurs œuvrant en faveur de l'éducation artistique et culturelle jusqu'au 7 décembre prochain.
Cette consultation vise à la fois à conforter l'ambition d'une éducation artistique et culturelle repensée à l’aune de la prise en compte de l'ensemble des temps de l'enfant et du jeune, à approfondir et préciser les conditions d'une approche territoriale et partenariale de l'éducation artistique et culturelle, à présenter les modalités de la mise en œuvre opérationnelle de ces orientations fondamentales dans un cahier des charges.
Pilotée par le ministère de la Culture et de la Communication, la consultation associe par conséquent l'ensemble des ministères partenaires, les associations représentant les collectivités territoriales et leurs réseaux, les acteurs et réseaux des milieux professionnels de la culture et du monde socio-éducatif.
Elle s'articule avec les travaux conduits dans le cadre de l'élaboration du projet de loi d'orientation et de programmation sur l'école, pour préciser la notion de parcours d'éducation artistique et culturelle. Comprenant les enseignements dispensés dans le cadre scolaire et complétés par des actions éducatives élaborées dans une démarche de projet en partenariat, à l'école ou hors de l'école, le parcours d'éducation artistique et culturelle conjugue l’ensemble des connaissances acquises, des pratiques expérimentées et des rencontres avec les œuvres, les lieux et les professionnels des arts et de la culture. Il se construit dans la complémentarité des temps scolaire, périscolaire et extra scolaire. L'évolution du dossier des rythmes scolaires sera également à intégrer à la réflexion.
La consultation s'appuiera sur les conclusions de la concertation sur la refondation de l’École, sur les

bilans et diagnostics réalisés par les DRAC

, et sur les analyses de la mission conjointe d'état des lieux confiée aux inspections générales des deux ministères de l'éducation nationale et de la culture et communication.
Toute personne qui le souhaite peut envoyer sa contribution au comité de pilotage jusqu’au 7 décembre à l’adresse suivante : participation-consultation@culture.gouv.fr .

...

...

LANCEMENT DE DBPÉDIA ET DE SÉMANTICPÉDIA 

Le 19 novembre, Aurélie Filippetti a procédé au lancement du projet DBpédia en français et de la plate-forme Sémanticpédia. Le projet DBpédia en français  constitue une avancée majeure pour la politique du ministère de la Culture et de la Communication en faveur de l'accessibilité aux données culturelles.
Ce dispositif d'extraction de données culturelles à partir des ressources offertes en libre accès par l'encyclopédie Wikipédia francophone (1,3 million d'entrées en français, dont 45 % à caractère culturel) va offrir aux musées, aux bibliothèques et plus généralement aux opérateurs culturels, des perspectives inédites de diffusion et de partage de leurs ressources en ligne.
Les possibilités de recherches (chronologiques, thématiques, géographiques, etc) sont démultipliées, permettant au spécialiste, à l'étudiant comme au simple curieux, de trouver aisément l'information qui lui est utile.
Dans son discours , Aurélie Filippetti a souligné que « ce projet s’inscrit dans la démarche d’ensemble d’une politique culturelle de l’accès. C’est la mission même du ministère depuis André Malraux : s'il nous revient de «rendre accessibles au plus grand nombre» les œuvres du patrimoine comme celles de la création, nous ne pouvons être de simples «fournisseurs d’accès», il nous faut en quelque sorte «cultiver» l’accès, en faire un outil d’enrichissement et d’épanouissement personnel. »
À l’occasion du lancement de DBpédia, Aurélie Filippetti a signé une convention de partenariat avec Michel Cosnard, président d’ Inria (le seul institut public de recherche entièrement dédié aux sciences du numérique ) et Rémi Mathis, président de Wikimédia France , créant la plate-forme collaborative Sémanticpédia , destinée à créer des programmes de recherche et de développement en matière culturelle à partir des données extraites de Wikipédia francophone.
La Ministre a annoncé « le lancement dès 2013 d’une version «sémantique» du Wiktionnaire francophone », projet soutenu par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. C’est ainsi plus de deux millions de termes qui viendront s’ajouter au réseau sémantique des articles de Wikipédia.

...

...

LES LANGUES DE FRANCE ET LE NUMÉRIQUE 

La Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF)  et Silicon Sentier , en coopération avec Chroniqu.es , Wikimedia , Ubimix , le LIMSI , Mondeca  et le Dico du futur , organisent trois événements dédiés aux liens entre les langues de France et le numérique. Ces événements auront lieu à La Cantine, à Paris, les 6, 8 et 17 décembre.
À l'ère du Web sémantique, de l'hyper-communication et de la globalisation des échanges de textes, s’interroger sur les possibilités de développement, notamment en termes d’attractivité et de diffusion, de la langue française et des langues de France semble essentiel : Comment le français langue diplomatique s’inscrira-t-il dans le code de la langue numérique ? Quels projets seront demain structurants pour la préservation de notre patrimoine linguistique, son développement et sa diffusion ?
Le 6 décembre , de 18h à 22h, deux tables rondes permettront de débattre. La première cherchera à affiner la connaissance prospective en matière de diffusion et pérennisation de la langue française et des langues de France avant de débattre des usages futurs de celle-ci dans le cadre numérique. La seconde, volontairement pragmatique, se penchera sur les ressources existantes et les nouveaux usages à créer à partir de celles-ci.
Le 8 décembre , de 14h à 18h, un Barcamp intitulé LinguoCamp. L’objectif, outre de réunir les différents acteurs travaillant sur les langues de France et le numérique, est de faire naître et d’accélérer des projets en lien avec le sujet. Un Barcamp est une rencontre qui prend la forme d'ateliers-événements participatifs. Le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose.
Le 17 décembre , de 19h à 22h, une soirée intitulée Langues de France : quels financements pour l’innovation linguistique et sémantique ? présentera différentes structures finançant l’innovation économique, culturelle ou technologique en lien avec les langues de France et à la présentation de projets innovants : l’Institut Français, la DGLFLF, Sémanticpédia.
Contact : La Cantine, 151, rue Montmartre, Passage des Panoramas, 12, Galerie Montmartre, 75002 Paris (01.40.13.64.49 - reserver@lacantine.org - animation@lacantine.org )

...

...

LE PATRIMOINE DE L'IMMIGRATION 

À l'occasion de ses 25 ans, l'association Génériques organise, avec le soutien de la Direction de l'accueil, de l'intégration et de la citoyenneté (DAIC), du ministère de l'Intérieur et de la Maison de l'Europe de Paris, un colloque à dimension européenne, Le patrimoine de l'immigration en France et en Europe : enjeu social et culturel, les 10 et 11 décembre, à Paris.
Ce colloque a pour objectif non seulement de développer la connaissance sur le patrimoine de l'immigration mais aussi d'interroger et de croiser les pratiques de ceux et celles qui y travaillent aux niveaux local, national, transnational et européen (associations, pouvoirs publics, acteurs culturels, institutions patrimoniales, chercheurs...).
Lors de la première journée, il s'agira de s'interroger sur la façon dont se constitue et se transmet le patrimoine de l'immigration et sur les enjeux de ce dernier. La seconde journée du colloque sera consacrée à la place occupée par le patrimoine de l'immigration, entre histoire et mémoire, et à ses sources multiples.
Le programme est

téléchargeable

.
L'entrée est libre sur inscription par courriel à

colloquepatrimoine@generiques.org

.
Contact : Génériques, 34, rue de Cîteaux, 75012 Paris (+33 (0)1 49 28 57 75 -

contact@generiques.org

-

www.generiques.org

)

...

...

LES ENJEUX DE L’ART DU CLOWN À L’HÔPITAL 

Autour du spectacle Hors-piste, la Maison des métallos et Le Rire Médecin organisent un colloque : Un théâtre d’urgence, les enjeux de l’art du clown à l’hôpital, le 6 décembre, à Paris.

À l’heure où le clown à l’hôpital est une pratique qui « s’institutionnalise », cet art devient le révélateur de nouveaux besoins exprimés par notre société. L’organisation d’une rencontre entre professionnels des champs artistique, culturel et de la santé s’est alors imposée comme un moyen de comprendre les enjeux de ce nouveau métier et de se questionner sur les conséquences parfois inattendues de l’introduction de l’art du clown dans les milieux de soins.
Un programme détaillé est en ligne .
L'entrée est libre, il est conseillé de réserver.
Contact : Maison des Métallos, 94, rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 75011 (01 47 00 25 20 – Info@maisondesmetallos.org - www.maisondesmetallos.org )

...

...

LA POLITIQUE CULTURELLE UNIVERSITAIRE EN QUESTION(S) 

Le Tramway nommé culture, en partenariat avec le Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université de Grenoble, propose le 3ème Rendez-vous Université-Culture sur le thème La politique culturelle universitaire en question(s) , le 13 décembre, de 8h45 à 17h45, à Grenoble (Isère).
Le Tramway nommé culture propose depuis plus de 20 ans de nombreuses manifestations culturelles sur le campus et dans l’agglomération grenobloise à l'ensemble de la communauté universitaire. De 20 manifestations en 1989 aux 400 événements proposés en 2012, la volonté est toujours la même, susciter la curiosité, l'envie de participer et de s'enthousiasmer pour l’art et la culture. Mais le contexte de cette action culturelle a aujourd’hui fortement évolué. C’est pourquoi le Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) Université de Grenoble souhaite développer une réflexion collective, avec les acteurs de l’enseignement supérieur, les partenaires des collectivités publiques et les acteurs du secteur culturel, sur le devenir de la politique culturelle engagée depuis vingt ans et les changements à apporter pour l’avenir.
Quelles sont les responsabilités artistiques et culturelles des universités ? Comment renforcer l’implication des enseignants-chercheurs, des structures culturelles et des étudiants à l’action culturelle universitaire ? Comment agir pour que la culture à l’université ne soit pas périphérique, mais irrigue toutes les dimensions, intellectuelles, sociales et territoriales, de la vie du campus ? Peut-on décloisonner davantage encore ces mondes qui partagent un même goût pour la recherche et l’expérience critique ?
La rencontre aura lieu à l'Institut d’études politiques de Grenoble, campus universitaire, 1030, avenue Centrale, à Saint-Martin d’Hères.
Le programme est téléchargeable .
L'entrée est libre sur réservation obligatoire, avant le 7 décembre, auprès de : bertrand.vignon@grenoble-univ.fr .
Contact : Bureau Culture de l'Université de Grenoble, (04 76 82 61 90 - culture@grenoble-univ.fr )

...

...

FRANCAS : 4ème BIENNALE DE L'ÉDUCATION 

Les Francas des Pays de Loire organisent la 4ème édition de la Biennale de l'éducation sur le thème Adolescents et mondes urbains : Vivre la ville, se construire et agir ensemble , les 13 et 14 décembre, à Nantes (loire-Atlantique).
La Biennale de l’éducation est un événement national pour échanger sur l’éducation des adolescents. Les acteurs éducatifs se donnent rendez-vous pour questionner l’adolescence avec des sociologues, des psychologues et contribuer à ouvrir de nouvelles pistes.
L’adolescence est une période de construction de soi, de quête de repères et de sens. La dimension éducative du temps libre est importante à cet égard. Alors que de multiples activités et espaces de loisirs sont proposés aux 12-17 ans, ces derniers les investissent peu, ce qui pose un certain nombre de questions. Quelles politiques publiques concevoir, quelles propositions d’animation imaginer, quelles modalités d’accompagnement mettre en oeuvre, quelles relations instaurer pour que la ville éducatrice accompagne la transition de l’adolescence vers l’âge adulte ?
Le formulaire d’inscription téléchargeable est à retourner par courriel, fax ou courrier à : Les Francas de Loire-Atlantique (voir contact).
Contact : Francas des Pays de la Loire, 37, rue La Tour d’Auvergne, BP 36507, 44265 Nantes cedex 2 (02 51 25 08 50 - francas44@francas-pdl.asso.fr - www.biennaledeleducation.fr )

...

...

ACCOMPAGNER LES USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES QUARTIERS 

Centre de ressources et d'échanges pour le développement social et urbain (CR-DSU), avec le soutien de la ville d'Aix-les-Bains, organise une Journée régionale intitulée Accompagner les usages du numérique dans les quartiers : un nouveau challenge !  le 14 décembre, à Aix-les-Bains (Savoie).
Si les infrastructures de communication et les outils numériques (ordinateur, smartphone, tablette numérique…) se généralisent sur l'ensemble des territoires et pour toutes les populations, de grandes disparités de compétences et d'usages existent, notamment dans les quartiers populaires. Le plus souvent perçu comme un vecteur d'intégration sociale, le numérique peut aussi renforcer la fracture sociale existante et accentuer la marginalisation de ceux qui rencontrent des difficultés à utiliser et comprendre ces nouvelles technologies. S'il s'agit d'une question que les acteurs de la politique de la ville ne peuvent ignorer tant elle comporte de forts enjeux démocratiques, sociaux et économiques, elle est pourtant faiblement prise en compte dans les projets de développement social et urbain.
Aujourd'hui une partie des acteurs agissant sur les quartiers mettent incontestablement en évidence l'effet levier du numérique pour favoriser l'intégration urbaine et sociale des habitants.
L'entrée est libre sur inscription obligatoire, avant le 11 décembre, en ligne ou par le bulletin d'inscription téléchargeable avec le programme .
Cette journée se tiendra à la Maison des arts et de la jeunesse, 4, rue Vaugelas, 73100 Aix-les-Bains
Contact : CR•DSU (04 78 77 01 43 - crdsu.secretariat@free.frfacebooktwitter )

...

...

ACCUEILLIR DES ADOLESCENTS : TOUR D'HORIZON EUROPÉEN 

Lecture Jeunesse propose une formation intitulée Accueillir des adolescents : tour d'horizon européen. Vers une bibliothèque "3ème lieu" ?  du 23 au 25 janvier 2013, à Paris. La clôture des inscriptions est le 20 décembre.
L'adolescence est un moment de passage à prendre en compte et à accompagner. La fréquentation des bibliothèques par ce public constitue une problématique singulière. Comment considérer les besoins des jeunes pour en améliorer l'accueil et répondre à leurs attentes ?
Les objectifs de ces journées sont de comprendre les pratiques culturelles et les comportements liés à l'adolescence et de s'interroger sur la relation avec l'usager adolescent et sur la bibliothèque comme "troisième lieu".
Contact : Catherine Escher, Lecture Jeunesse (01 44 72 81 50 - catherine.escher@lecturejeunesse.com )

...

...

FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE CULTURELLE INNOVANTE 

La seconde partie des Masters Class Créatis, consacré au financement de l'entreprise culturelle innovante , se tiendra le 13 décembre à l’auditorium de la Gaité Lyrique, à Paris, de 17h à 19h.
Cet atelier a pour objectif de fournir les outils théoriques et pratiques pour élaborer la stratégie de financement d'une entreprise culturel innovante. Créatis, résidence d’entrepreneurs culturels ouverte en mai dernier à la Gaité́ Lyrique, accueille une vingtaine de jeunes entreprises de la culture insérées dans un écosystème qui dépasse le simple espace de travail mutualisé (immersion au sein d’un établissement culturel vivant, interactions avec des partenaires publics et privés, confrontations avec les artistes et le public).
Les master class (parcours en 8 étapes sur deux ans) sont proposées par le Club Thot ( association regroupant des avocats, experts comptables et assureurs, spécialisés dans le secteur de la culture et des média) pour accompagner les incubés dans leur réflexion et leur développement, et leur permettre l’acquisition des connaissances essentielles du quotidien du chef d’entreprise de la culture.
L’atelier du 13 décembre, animé par Erwan Lessard (cabinet ACEL) et Ariane Gibrat, experts comptables, est également ouvert aux entrepreneurs non incubés souhaitant découvrir le parcours.
L'inscription est obligatoire auprès de soizic.huet@residencecreatis.fr .
Contacts : Créatis, Gaîté Lyrique, 3b, rue Papin, 75003 Paris ( contact@residencecreatis.fr ) ; Eric Hainaut, Club Thot, 32, rue de Moscou, 75008 Paris ( contact@club-thot.fr - www.club-thot.fr )

...

...

CONCOURS DE CRÉATION DE TWIT’HAÏKU 

La Cantine numérique (à Rennes, Ille-et-Vilaine) lance un concours de twit’haïku (poèmes sur Twitter en 140 caractères de forme haïku ) du 1er décembre au 22 février 2013.
Un haïku c’est simplement ce qui se passe en cet endroit-ci, à ce moment-ci. Bashô (1644-1694).
Ce concours est ouvert à tout twitteur mais également aux scolaires .
Le concours est proposé dans le cadre des rendez-vous Livre & numérique par la Cantine numérique rennaise, la Bibliothèque de Rennes Métropole et Livre et lecture en Bretagne.
La Cantine numérique propose 3 guides didactiques téléchargeables : Twitter pour les enseignants (23 pages, en pdf) ; Lexique Twitter (3 pages, pdf) et le Guide du twit’Haiku (8 pages, en pdf).
Contact : La Cantine numérique rennaise, Les Champs Libres, 46, boulevard Magenta, 35000 Rennes

...

...

CYCLE DE RENCONTRES SUR LE « DO IT YOURSELF » 

Le Centre musical Fleury Goutte d’Or – Barbara inaugure un cycle de rencontres consacrées au DIY (Do It Yourself)  qui se déroulera de décembre à juin 2013.
Une première conférence introductive aura lieu le 8 décembre à 14h sur le thème Pourquoi être un artiste 360° aujourd’hui ?, ou comment créer son propre modèle économique et devenir indépendant des systèmes productifs dominants. Sayem, producteur de musiques électroniques, dressera son état des lieux de l’industrie musicale aujourd’hui et abordera, à travers son parcours les différentes étapes d’un projet musiques actuelles : finalisation et identification du projet, studio, scène, partenaires, contrats, autoproduction, distribution numérique, rôle de l’artiste en 2013… Ces thématiques seront ensuite traitées une à une chaque mois : le management en janvier (sous forme d’une « battle » de managers), la recherche de dates, les tremplins et concours en février, l’autoproduction en mars, les droits en avril (droits d’auteur, droits voisins, contrats associés), stratégie, promotion, diffusion et rémunération de la musique sur Internet en mai, la définition de l’univers artistique et de la relation aux médias en juin.
Les réservations se font par courriel auprès de v.escaiche@fgo-barbara.fr .
Contact : Vanessa Escaiche, Centre FGO-Barbara, 1, rue de Fleury 75018 Paris ( http://fgo-barbara.fr/home )

...

...

MAKE IT UP, FESTIVAL DE L'OBSOLESCENCE REPROGRAMMÉE 

Nod-A , en partenariat avec Plaine Commune , la Ville de Saint-Ouen , Weave AIR , la FING , reaDIYmate , MakingSociety  et Wiithaa , propose Make It Up , festival de l'obsolescence reprogrammée, les 8 et 9 décembre, au Marché Malassis aux Puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).
Make It Up est un événement en deux temps : Makeathon, le premier week-end de décembre, était consacré à réaliser par équipes des prototypes d’objets durables et connectés à partir de matériel de récupération.
Les équipes du Makeathon seront présentes tout au long du festival des 8 et 9 décembre pour présenter les objets créés, raconter leur histoire et imaginer avec vous de quelles façons ils pourraient être reproduits et améliorés. Certains objets seront sélectionnés pour être diffusés en petite série grâce aux partenaires financiers La Banque Postale et KissKissBankBank.
Tout au long des deux jours, Wiithaa organise des ateliers en collaboration avec des designers pour imaginer des objets à partir de matériel de récupération. L’atelier s’adresse aussi bien aux petits qu’aux grands, aux familles qu’aux designers chevronnés. Il n’est pas nécessaire d’amener des outils, mais tout objet obsolète est le bienvenu pour être transformé !
Trois temps de débats citoyens sont également prévus. Le 8 décembre, de 15h à 17h : Vers de nouveaux cycles de vie des objets repensés par le « Do-It-Yourself »? (fais le toi-même), animé par Fabien Eychenne de la FING ; le 9 décembre, de 11h à 13h : Débat sur le thème des enjeux de l’éco conception, animé par Julien Le Net de Weave AIR ; le 9 décembre, de 14h à 16h : Débat sur le thème de l’impact positif de l’Internet des Objets, animé par Pierre Saulay, Nod-A.
Make It Up sera ouvert le samedi de 12h à 18h et le dimanche de 11h à 17h.

...

...

FRANCE CULTURE PLUS EN LIGNE 

France Culture, qui fêtera ses 50 ans en 2013, lance un webmedia étudiant , nouveau rendez-vous des amphis et des campus. Ce média de référence rend librement accessible la production universitaire, ainsi que des contenus exclusifs.
France Culture Plus donne accès à quatre univers singuliers, quatre parcours pour s'emparer différemment de la connaissance, des savoirs, des idées, à l'heure du numérique : Le Campus France Culture met librement à la disposition de tous une sélection des productions multimédias provenant des Universités et des Grandes Ecoles: cours, conférences, rencontres... ; France Culture Factory propose des contenus originaux, produits spécialement pour France Culture Plus ; Radio Campus France , le réseau des 24 radios de Campus ; La sélection France Culture , composée d'émissions réécoutables et podcastables de France Culture, sélectionnées dans tous les domaines susceptibles de répondre directement aux besoins des étudiants: sciences, philosophie, droit, économie ... mais aussi de répondre à leurs attentes en matière d'actualité culturelle, de débat d'idées et de société ...
...

...

L’ÉCOLE DE PHILOSOPHIE D’EPINEUIL-LE-FLEURIEL 

Les cours de L’école de philosophie d’Epineuil-le-Fleuriel ont repris le 10 et le 17 novembre, à la Maison École du Grand-Meaulnes, à Epineuil le Fleuriel (Cher). Les séances suivantes sont prévues les 8 décembre, 22 décembre 2012 puis les 5 janvier, 19 janvier, 2 février et 16 février 2013.
Depuis septembre 2010, Bernard Stiegler propose un cours de philosophie ouvert à tous à Epineuil-le-Fleuriel. En 2010/2011 il a porté sur le Banquet de Platon et en 2011/2012 sur la République.
Le mot « école » doit être entendu ici en son sens originel : un lieu de skholè, un skholeion, c’est à dire un lieu d’exercice d’une forme de pensée qui a émergé pour la première fois en Grèce antique.
Le fonctionnement de l’école, créée par l'association Ars Industrialis, repose sur trois moments annuels d’enseignement et de recherche : le cours de philosophie, qui est dispensé dans l’ancienne école d’Épineuil (là où commence Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier), le séminaire doctoral, qui est diffusé et conduit en visioconférence depuis le moulin d’Épineuil, et l’académie d’été, qui se déroule à la fois à l’école, au moulin, et dans l’abbaye de Noirlac.
L’école de philosophie s’adresse à deux publics en priorité : des lycéens de la région, qui viennent y compléter leur préparation à l’épreuve de philosophie du baccalauréat, et des doctorants issus d’universités de plusieurs continents, qui y suivent les recherches d’une école doctorale internationale.
Destinés avant tout aux lycéens, mais également aux élèves de l’IUT de Moulins, les cours sont ouverts à tous ceux qui souhaitent les suivre, et en particulier, aux habitants de toute la région. Ils sont filmés, et sont diffusés en libre accès sur le site d’ Ars Industrialis .
L’école s’adresse ainsi à trois publics – lycéens, doctorants et citoyens de la région et d’ailleurs – qu’elle invite à se rencontrer durant certaines séances de l’académie d’été : celles qui se tiennent à l’abbaye de Noirlac. L’académie d’été est un séminaire intensif résidentiel qui dure six semaines. C'est à la fois une période de rencontres et de retrait.
Outre les séances du mercredi, à la fin de l’académie d’été, un symposium est organisé à l’abbaye de Noirlac entre tous les participants réguliers du cours et du séminaire et le public estival de l’abbaye et de ses environs. Son but est de ruminer une seule question : Pourquoi et comment philosopher aujourd’hui ?
Les cours aussi bien que les séances du séminaire sont enregistrés, mis en ligne sur le site d’Ars Industrialis, et indexés, d’abord individuellement, puis collectivement, par les lycéens pour ce qui concerne les cours, et par les doctorants pour ce qui concerne les cours aussi bien que le séminaire.
Contact : Caroline Stiegler ( caroline.stiegler@gmail.com - http://pharmakon.fr/wordpress/ )
 

À lire

  Culture et recherche , n° 127, automne 2012 (72 pages).
Dossier : Les nouveaux terrains de l'ethnologie. À l’ère du numérique, l’ethnologie est-elle dépassée ? Si elle est encore parfois assimilée à une étude des sociétés et de leurs folklores, et de plus en plus au patrimoine culturel immatériel, si elle peut paraitre à certains trop éloignée des politiques culturelles novatrices, l’ethnologie est aujourd’hui en pleine mutation. Elle redonne vie à des savoir-faire anciens qui deviennent source de filières écologiques et d’emplois. Elle est au cœur d’expériences de participation favorisant le partage de connaissances entre experts et citoyens ordinaires, donnant sens à des pratiques professionnelles ou habitantes contemporaines. L’ethnologie irrigue les politiques culturelles de façon transversale: enquêtes sur les métiers du patrimoine, sur les territoires et les hommes qui y vivent, créations avec des artistes... C’est le rôle même de l’ethnologue qui se transforme peu à peu. Son implication dans la société en train de se faire est le fil directeur de ce numéro de Culture et recherche.
La version pdf (2.29 Mo) est téléchargeable .
Pour recevoir un exemplaire imprimé du numéro, en faire la demande à : culture-et-recherche@culture.gouv.fr .
 
 
Promouvoir les secteurs de la culture et de la création pour favoriser la croissance et l’emploi dans l’Union européenne,

Communication de la Commission européenne

au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions, septembre 2012.
D’après le rapport 2010 sur la compétitivité européenne ainsi que d’autres sources, les secteurs de la culture et de la création représentent entre 3,3 % et 4,5 % du PIB et emploient entre 7 et 8,5 millions de personnes. Les données recueillies aux niveaux européen, national, régional et local confirment l’importance économique de ces secteurs, qui affichent un taux de croissance supérieur à la moyenne et font preuve d’une certaine résistance à la récession économique actuelle.
La Commission européenne a dévoilé une stratégie visant à exploiter pleinement le potentiel des secteurs de la culture et de la création dans l’UE en vue de stimuler la croissance et l’emploi. Ces secteurs doivent faire face à d’importants défis découlant de la transition numérique et de la mondialisation, ainsi que de la forte fragmentation culturelle et linguistique des marchés. Enfin, l’accès aux financements reste un obstacle majeur.
La nouvelle stratégie élaborée par la Commission doit permettre de renforcer le potentiel de compétitivité et d’exportation de ces secteurs et de maximiser les retombées positives dans d’autres domaines tels que les TIC, l’innovation ou la rénovation urbaine. La Commission recommande une série d’actions pour offrir aux secteurs de la culture et de la création des conditions favorables à leur essor. Ces actions sont principalement axées sur le développement des compétences, l’accès au financement, la diffusion de nouveaux modèles d’entreprises, l’élargissement de l’audience, l’accès aux marchés internationaux et le renforcement des liens avec les autres secteurs.
La stratégie, présentée dans ce document, prévoit une série d’initiatives ainsi que la promotion d’un environnement réglementaire moderne. La Commission cherche également à favoriser une collaboration plus étroite entre les différents domaines d’action, en particulier la culture, l’éducation, l’industrie, les affaires économiques, le tourisme, le développement urbain et régional et l’aménagement du territoire. Elle prévoit aussi la mobilisation de fonds européens pour augmenter les aides financières octroyées à ces secteurs, notamment grâce au programme

Europe créative

de 1,8 milliard d’euros proposé pour la période 2014-2020 et aux fonds destinés à la politique de cohésion.
Le document est

téléchargeable

.
 
 
Une jeunesse différente ? Les valeurs des jeunes Français depuis 30 ans, sous la direction de Olivier Galland et Bernard Roudet, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, Documentation française , 19 €.
Famille, lien social, attitudes religieuses et politiques, rapports au libéralisme économique, travail/emploi, écologie, ruralité… en 200 pages, ce livre propose un portrait social des jeunes Français, lucide et nuancé, soulignant les convergences entre les générations et les différences selon le niveau d’études, le sexe ou l’origine. Au-delà d’une image souvent simplificatrice (jeunesse éloignée de la valeur travail, dépolitisée…), cet ouvrage invite à une meilleure compréhension des évolutions de notre société souvent initiées par les jeunes eux-mêmes. Les analyses sont issues d’une grande enquête par questionnaire réalisée à quatre reprises (1981, 1990, 1999 et 2008) sur l’ensemble de la population française. Disposer de 30 ans de recul est rare pour une enquête. L’enquête Valeurs est la seule à poser les mêmes questions sur une aussi longue période, garantissant une qualité sans équivalent des données. Dirigé par deux spécialistes de la jeunesse, cet ouvrage est issu d’un travail d’équipe associant une dizaine de sociologues et politistes.
Avec les contributions de : Jean-Paul Bozonnet (IEP), Pierre Bréchon (IEP Grenoble), Jean-Hugues Déchaux (université Lyon-II), Nathalie Dompnier (université Lyon-II), Frédéric Gonthier (IEP Grenoble), Antoine Jardin (IEP Paris), Emmanuel de Lescure (université Paris-Descartes), Jean-François Tchernia (IEP Grenoble), Vincent Tiberj (IEP Paris).
 
 
Éducation aux médias et à l’information : Programme de formation pour les enseignants , Unesco, 2012.
L’Unesco a mis en ligne la version française de Media and Information Literacy Curriculum for Teachers, publié initialement en 2011.
Ce programme d’Éducation aux médias et à l’information pour les enseignants (EMI) est une ressource importante pour les États membres dans leur travail continu pour accomplir les objectifs de la Déclaration de Grünwald (1982), la Déclaration d’Alexandrie (2005) et le programme de Paris de l’Unesco (2007), tous en rapport avec l’EMI. Il innove pour deux raisons. Premièrement, il est tourné vers l’avenir, en s’appuyant sur les tendances actuelles vers la convergence de la radio, la télévision, l’Internet, les journaux, les livres, les archives numériques et les bibliothèques dans une seule plate-forme. De cette façon, et pour la première fois, l’EMI est présentée de façon holistique. Deuxièmement, il est conçu spécialement pour les enseignants et pour une intégration dans le système éducatif formel, lançant ainsi un processus catalytique qui devrait atteindre des millions de jeunes et leur permettre de bâtir des compétences.
Cette publication est divisée en deux parties. La première partie fournit le cadre général concernant le programme d’EMI et le cadre de compétences qui donnent une vue d’ensemble sur l’argumentaire, l’organisation et les thèmes principaux du programme. Cette partie est complémentaire du programme de l’Unesco pour les compétences TIC des enseignants (2008). La seconde partie comprend les modules détaillés principaux et complémentaires du programme. Le programme d’EMI pour les enseignants sera traduit en arabe, russe, espagnol et éventuellement en d’autres langues.
Ce document est téléchargeable .
 
 
Wikipédia : 8 documents pratiques pour apprendre à utiliser et contribuer, NetPublic , novembre 2012.
L'article de NetPublic signale les documents téléchargeables que propose l’ association Wikimédia France pour mieux comprendre et mieux contribuer à ces nouveaux moyens d'accès à la connaissance que sont devenus les différents prtojets de Wikipédia. Et ainsi, éventuellement, de participer aux grands chantiers que sont Dbpédia et Sémanticpédia (voir signature de la convention signée par la ministre de la Culture et de la Communication signalée dans Rendez-vous). Pour les animateurs multimédia en EPN, les enseignants et les internautes mobinautes, ces différents dossiers didactiques permettent de mieux comprendre comment fonctionnent un Wiki, Wikipédia et ses projets connexes mais aussi d’apporter sa pierre en contribuant directement aux ressources et aux contenus de ces portails de la connaissance.
 
 
Nouvelles générations et culture numérique (novembre 2012) , Enquête menée en ligne, auprès de 507 jeunes de 15 à 25 ans en France, en Allemagne, en Inde, aux Etats-Unis et en Corée du Sud, en Juin 2012, pour le Forum d'Avignon .
En contraste avec la génération "pré-digitale", la jeune génération a développé des habitudes et une culture des biens culturels fondée sur trois principes de rupture à l'échelle mondiale. Elle s'attend à ce que tout contenu soit disponible sur la Toile, accessible facilement et surtout gratuitement. Le contenu culturel le plus populaire est la musique pour 94% des répondants, puis la vidéo et les films pour 92% et les photos et images pour 91%. La jeune génération ne resterait pas uniquement spectatrice et consommatrice de biens culturels puisque les outils mis à leur disposition sur Internet leur permettent également de créer leur contenu. "C'est à se demander s'il n'existerait pas une corrélation entre la création de contenu et le phénomène de partage", conclut Philippe Torres, directeur Conseil et stratégie de l'Atelier BNP Paribas. Plus de 10% des jeunes déclarent en effet utiliser des contenus culturels numériques pour créer eux-mêmes des nouveaux contenus.
 
 
Pause Photo Prose, jeu éducatif, Les Rencontres d’Arles, novembre 2012, 129€ (+ 12€ de port).
Conçu par Les Rencontres d’Arles dans le cadre d’une expérimentation, en concertation avec les professionnels de la photographie, de la formation et de l’animation, ce jeu propose de se questionner sur l’origine des photographies, leur polysémie, leurs usages.
Mettre ensemble des mots sur des photos permet de sortir du simple « J’aime / j’aime pas » pour tendre vers une autonomie du regard, aiguiser son œil de citoyen, de consommateur d’image, se forger un point de vue personnel et le partager avec d’autres.
Animée par un ou plusieurs animateurs, une partie peut rassembler jusqu‘à 36 participants. Cet outil s’adresse à un public de tout âge, spécialiste ou néophyte. Aucune connaissance en photographie n’est requise.
Dans le temps scolaire, il peut être exploité dans de nombreuses matières tant les compétences sollicitées font le lien avec les enseignements des filières générales, techniques, et professionnelles : arts plastiques, français, histoire, géographie, éducation - civique, philosophie, langues étrangères. Il est le support idéal d’un projet interdisciplinaire en histoire des arts. Ce jeu est également adapté aux activités extrascolaires et d’accompagnement des publics dans de nombreux secteurs, en particulier dans le réseau des bibliothèques, ludothèques, services pédagogiques des musées, centres sociaux, centres de formation continue, ateliers de pratique photographique hôpitaux, prisons…
Édition limitée en vente exclusive sur le site des rencontres d'Arles .

Cette publication est réalisée par :

Ministère de la Culture et de la Communication
Secrétariat général
Service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation (SCPCI)
Département de l'éducation et du développement artistiques et culturels (DEDAC)
182, rue Saint-Honoré - 75001 Paris

 Directeur de la publication : Jean-François Collin
Rédaction : Raphaël Loison (01 40 15 78 94 - raphael.loison@culture.gouv.fr )
ISSN : 1626-2964