Accroître le rôle des architectes

Le 20 octobre, Fleur Pellerin s’est rendue à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris Belleville pour y présenter sa stratégie nationale pour l’architecture. La ministre souhaite "donner un rôle accru aux architectes".

Un secteur mieux reconnu. L’architecture représente aujourd’hui 10 % des emplois culturels et 8 % du chiffre d’affaires du secteur culturel. Pour que l’importance de ce secteur soit mieux reconnue, Fleur Pellerin a voulu mettre en place une stratégie nationale dont les premiers travaux ont vu déjà une traduction dans le cadre récent de l’examen du projet de loi relatif la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine à l’Assemblée nationale. Les députés ont ainsi adopté une quinzaine de dispositions portant sur la relation de l’architecture au patrimoine et à l’aménagement des territoires, la reconnaissance du rôle des conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), l’expérimentation, le bien construit, ou encore l’enseignement.

Présentation de la Stratégie nationale pour l'architecture à l'école d'archi de Paris Belleville

Une intervention indispensable. Cette stratégie nationale, a souligné la Ministre « vient reconnaître combien le talent des architectes est indispensable, en ce moment crucial, pour répondre aux défis que partagent tous les Français : le logement, la transition énergétique, l'amélioration du cadre de vie, le vieillissement des hommes et des pierres ».
S’agissant du cadre de vie, Fleur Pellerin estime notamment que l’intervention de l'architecte pour les lotissements est « indispensable pour faire évoluer un modèle d'aménagement qui dénature chaque jour davantage les paysages de notre pays ». De même, son intervention pour les surfaces supérieures à 150 m2, au lieu de 170 aujourd'hui, « est tout autant indispensable si l'on veut que chacun profite dans son environnement privé des opportunités nouvelles dont sont porteuses les solutions architecturales ».

Présentation de la stratégie nationale pour l'architecture, à l'école d'archi de Paris Belleville

Les six grands axes de la stratégie destinée à changer le rapport de notre société à l’architecture et « réussir l’excellence ordinaire dans les espaces du quotidien » :
1• Sensibiliser et développer la connaissance de l’architecture par le grand public et l’ensemble des acteurs publics et privés de la construction
2• Prendre en compte l’héritage architectural des XXe et XXIe siècles et développer l’intervention architecturale pour valoriser et transformer le cadre bâti existant
3• Articuler formation-recherche-métiers et rapprocher les univers professionnels de l’architecture, de la construction et du cadre de vie
4• Identifier et mobiliser les compétences d’architecture
5• Distinguer la valeur économique de l’architecture et accompagner les mutations professionnelles
6• Soutenir la démarche expérimentale et sa valeur culturelle


Fleur Pellerin : « Faire le choix de la qualité architecturale »

Lancement à l’automne 2016 d’une Journée nationale de l’architecture, réalisation au printemps prochain d’un livret pour l’export, tenue des assises du BIM, nouvelle édition du grand prix national de l’architecture en 2016, projet d’une cartographie participative de l’architecture au quotidien… telles sont quelques-unes des initiatives que Fleur Pellerin a détaillées pour le magazine professionnel Le Moniteur du 30 octobre . Complétant les mesures du projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine, dont l’une des principales propositions est l’abaissement du seuil au-delà duquel on doit faire appel à un architecte, celles-ci, issues de la stratégie nationale de l’architecture clôturée le 20 octobre, poursuivent un seul et même but : « Faire le choix de la qualité architecturale ». À côté des réalisations emblématiques que sont le MuCEM à Marseille ou la Philharmonie à Paris, « l’architecture doit s’ancrer dans le quotidien des Français, souligne la ministre. Sa vocation première est de redonner du sens à l’espace que nous habitons, notamment en termes de qualité de vie et d’environnement ». Pour amplifier cette reconnaissance, Fleur Pellerin souhaite « sensibiliser les scolaires et le grand public à cette architecture du quotidien » et va lancer une mission sur la valeur économique de l’architecture pour montrer tout le « bénéfice » que chacun peut en tirer. Autre dossier auquel la ministre est particulièrement sensible : l’export. « Il faut apprendre à exporter notre architecture et, ainsi, non seulement rééquilibrer la balance commerciale de ce secteur, mais aussi faire rayonner davantage notre architecture, en particulier les jeunes talents, qui ont toutes les compétences requises pour être davantage retenus dans des concours internationaux ».


Stratégie nationale pour l'architecture : le calendrier

Octobre 2014 : annonce de la Stratégie nationale pour l’architecture
Février 2015 : lancement des groupes de travail
Juillet 2015 : remise des propositions des groupes de travail
Septembre – octobre 2015 : discussion du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine à l’Assemblée nationale (première lecture)
20 octobre 2015 : présentation des premières mesures de la Stratégie nationale
• Fin 2015 et 2016 : mise en œuvre des mesures immédiates, poursuite des chantiers de moyen terme
• Courant 2016 : suite de la discussion et adoption définitive du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine
• Automne 2016 : première Journée nationale de l’architecture : point d’étape sur la mise en œuvre de la Stratégie nationale pour l’architecture