Chronique de Lascaux

Le ministère de la Culture et de la Communication est en charge de la conservation de la grotte de Lascaux. Il est à ce titre responsable de sa préservation devant la communauté internationale, puisque la grotte est inscrite, depuis 1979, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco.

Pour cela, le ministère a créé depuis près de 50 ans, plusieurs instances scientifiques dédiées pour développer et mettre en place les programmes et actions nécessaires. Les enseignements tirés de l'exemple de Lascaux ont aujourd'hui concouru à définir les bases de la conservation des grottes ornées.

Découverte en septembre 1940, la grotte de Lascaux est protégée au titre des Monuments historiques en décembre de la même année. Elle est toutefois ouverte au public en 1948, et le restera jusqu'en 1963, date à laquelle une première crise bioclimatique conduit à sa fermeture. Cette mesure s'accompagne de la mise en place d'une « Commission d'études scientifiques et de sauvegarde de la grotte de Lascaux » dont les travaux vont se poursuivre jusqu'en 1976 et qui servit de modèle au « Comité scientifique » qui a œuvré entre 2002 et 2009 comme au « Conseil scientifique de la grotte de Lascaux » mis en place en 2010. En mars 2013, ce Conseil scientifique, placé sous la présidence du professeur Yves Coppens, a été reconduit pour un nouveau mandat de 4 années.

Depuis 2008, la Chronique de Lascaux a pour but de présenter les traits saillants du travail de ces différentes instances, de donner au public des informations régulièrement actualisées sur l'état sanitaire de la cavité et de l'informer des actions en cours dans le domaine de la conservation de la grotte de Lascaux : travaux du Conseil scientifique et programmes de recherches conduits par des laboratoires indépendants.