La commande publique

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page

La commande publique est la manifestation de la volonté de l’État, ministère de la Culture et de la Communication - Direction générale de la création artistique, associé à des partenaires multiples (collectivités territoriales, établissements publics ou partenaires privés), de contribuer à l’enrichissement du patrimoine national et du cadre de vie, par la présence d’œuvres d’art en dehors des seules institutions spécialisées dans le domaine de l’art contemporain.

La commande publique vise également à mettre à la disposition des artistes un outil leur permettant de réaliser des projets dont l’ampleur, les enjeux ou la dimension nécessitent des moyens inhabituels. Elle désigne donc à la fois un objet - l’art qui, en sortant de ses espaces réservés, va à la recherche de la population dans ses lieux de vie, dans l’espace public - et une procédure marquée par différentes étapes, de l’initiative du commanditaire jusqu’à la réalisation de l’œuvre par l’artiste et sa réception par le public.

Ce dispositif volontaire, ambitieux, a donné un nouveau souffle à l’art public. Présent dans des lieux très divers, de l’espace urbain au monde rural, des monuments historiques aux jardins, des sites touristiques au nouvel espace qu’est l’internet, l’art contemporain dans l’espace public met en jeu une extraordinaire variété d’expressions plastiques parmi lesquelles la sculpture, le design, les métiers d’art, les nouveaux médias, la photographie, le graphisme, l’aménagement paysager ou les interventions par la lumière.

Les aspirations de commande publique ont, elles aussi, profondément évolué. La notion d’usage ou de fonctionnalité de l’œuvre n’est plus récusée. L’intervention peut également avoir un caractère éphémère (intervention sur des décors ou un événement), donnant l’occasion d’une perception nouvelle et marquante de l’espace.

Qu’il s’opère par les DRAC ou le CNAP, ce soutien à la création du ministère de la Culture et de la Communication - Direction générale de la création artistique, répond aux enjeux de l’élargissement des publics de l’art contemporain et de l’encouragement des artistes à créer des œuvres inédites et exceptionnelles.

========================

Commande publique Guillaume Leblon, Géologie de la mémoire

Saint-Martin-Cantalès est une petite commune de l'ouest du département du Cantal. Le 1er mars 2008, son monument aux morts érigé en 1926 sur la place de l'église s'est effondré sous le poids de la neige. L'architecte des bâtiments de France sollicité le déclare non restaurable, mais la collectivité n'envisage pas son non remplacement. Le monument fait partie du territoire du quotidien d'un village au même titre que mairie ou l'église. Il participe de l'imaginaire collectif et de la construction de la conscience d'appartenance territoriale. L'architecte suggère alors la création d'une oeuvre contemporaine. Le projet retenu en 2011 est celui de Guillaume Leblon, "Géologie de la mémoire". Il est inauguré le 15 février 2014.
 
 Extrait de la note d'intention rédigée par l'artiste en octobre 2011
 "Cette proposition d'œuvre est constituée de grandes plaques et blocs de pierres (marbres, granit...) superposés, empilés, comme stratifiés. Entre chaque bloc, un espace, un jour... qui allègent et décollent le monument. Chaque bloc provient d'une géographie multiple, correspondant à un site historique de batailles, de conflits et de guerres qui résonnent dans l'inconscient collectif. La surface terrestre est symboliquement toute entière contenue dans cette compilation massive de "pierres du monde" d'environ quatre mètres de hauteur. [...] Les tranches de ces blocs de pierre seront gravées des noms des soldats morts au cours de deux guerres mondiales. On se retrouve face à une impression millénaire, quasi hiéroglyphique, ramenée ici à la mémoire des deux grands conflits du XXe siècle."

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Marseille-Marseille, commande publique photographique de Guillaume Janot

Le projet Marseille-Marseille, commande publique photographique du Centre national des arts plastiques (CNAP) confiée à l'artiste Guillaume Janot, constitue la plus importante réalisée dans l'espace public à Marseille. Visible du 6 décembre 2013 au 6 juin 2014, elle se présente comme un ensemble d'images constituant un parcours à faire aussi bien en train, à pied, en bus ou encore en métro à travers la ville. Cette installation d'une dizaine d'images grands formats (de 2 x 2,5 mètres à 10 x 15 mètres) a pour but de questionner la notion d'espace public dans une ville que Guillaume Janot connaît parfaitement pour avoir travaillé pendant 20 mois dans le cadre d'une résidence avec les habitants de plusieurs quartiers de Marseille. Durant six mois, des médiateurs accompagneront également le public à travers les différents lieux de ce parcours artistique urbain pour (re)découvrir la cité phocéenne.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Œuvres de Carmelo Zagari et Pierre Joseph pour le CHRU de Montpellier

En 2008, le CHRU de Montpellier a saisi la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Languedoc-Roussillon afin de l'accompagner dans la réalisation d'une œuvre de commande publique pour le nouveau bâtiment du service d'hématologie clinique. L'Ecole Supérieure des Beau-Arts de Montpellier Agglomération est très vite apparue comme étant le partenaire juste pour conduire ce projet afin que cette démarche artistique soit guidée par des professionnels. Ce projet a impliqué deux artistes: Pierre Joseph et Carmelo Zagari - enseignants au sein de cette école d'art - mais aussi une grande partie des étudiants de cette école.
Les œuvres se déploient sur trois patios, trois grandes respirations au cœur du dispositif architectural. Il ne peut y avoir d'arbres, d'herbes et autres végétaux, question d'hygiène, poussières... Les patios ne sont pas accessibles aux personnes. Le patio proche de l'entrée publique est investi par Pierre Joseph avec Rosace de Mai. Il est comme un signal, un rappel et une direction vers les diverses zones spécifiques. Deux patios sont plus à l'écart et en parallèle dans deux endroits identiques. Le patio 2 accueille le Jardin métaphysique de Carmelo Zagari. Le patio 3, situé au plus profond du service hématologie est le réceptacle de Tracés communs, œuvre commune réalisée par les deux artistes.
Ces endroits pourront être vus et visités par les patients, visiteurs, familles et personnel soignant.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Vitraux réalisés par Ann Veronica Janssens pour la chapelle Saint-Vincent de Grignan (Drôme)

La chapelle Saint-Vincent vient de faire l'objet d'une commande publique de la commune de Grignan à l'artiste belge Ann Veronica Janssens, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication.
La conception de ses vitraux pour la chapelle Saint-Vincent est une première en France et peut-être une première mondiale. L'ambivalence de leur identité - à la fois peinture et sculpture - mais également la subtilité et la variété dans le temps de leurs effets lumineux et architecturaux en font une réalisation unique.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

L'oeuvre monumentale de Gérard Garouste, "Le défi du soleil" installée dans le domaine national de Saint-Cloud le 23 mai 2013

Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, inaugurera le 23 mai 2013 Le défi du soleil de Gérard Garouste au domaine national de Saint-Cloud. Cette sculpture monumentale, qui établit un dialogue fécond entre l'art contemporain et le patrimoine, appartient désormais aux collections du Centre national des arts plastiques. Elle prend place dans un des plus grands domaines historiques de l'Etat géré par le Centre des monuments nationaux.

Consulter le communiqué de presse en ligne..

========================

Les Maisons Sylvestres, un commande publique de matali crasset pour le Vent des Forêts

Fort de 17 années de création artistique sur 45 km de sentiers, le Vent des Forêts initie avec Les Maisons Sylvestres de matali crasset un projet pour les aventuriers, amateurs d'art et de nature en quête d'essentiel. Les quatre maisons sont conçues comme des oeuvres d'art à habiter au milieu des bois, pour se reposer, rêver, manger, observer et vivre une étape essentielle sur les sentiers du Vent des Forêts, situés au coeur du département de la Meuse dans 5000 hectares de forêt, à proximité des villages de Dompcevrin, Fresnes-au-Mont, Lahaymeix, Nicey-sur-Aire, Pierrefitte-sur-Aire et Ville-devant-Belrain.

Les deux premières maisons, Le Nichoir et La Noisette, ont été inaugurées le 11 mai 2013 et sont désormais proposées au public. Les deux autres, La Chrysalide et Le Champignon, seront ouvertes en 2014.

Consulter le communiqué de presse en ligne...

========================

Commande publique de Jessica Stockholder, Les pieds du papillon / Los Pès del parpalhòl

En 2007, l'association de l'école Calandreta Còsta Pavada (Toulouse) a souhaité passer commande d'une œuvre d'art à un(e) artiste pour la cour de l'école. Après avoir sollicité les services du ministère de la Culture et de la Communication et la Fondation de France, c'est avec l'artiste Jessica Stockholder qu'ils ont décidé de partager ce projet. L'oeuvre ne pouvant être hébergée à ce jour dans les locaux du groupe scolaire, il a été convenu de l'installer provisoirement dans l'hémicycle des Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées et d'en faire don à la Ville de Toulouse. Cette œuvre contemporaine à dimension pédagogique a pour vocation d'offrir un espace de jeux et de vie pour tous les âges ainsi que des lieux protégés pour les plus petits. Son inauguration a lieu le samedi 13 avril 2013.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Nils-Udo, Le Radeau d'Automne, commande publique

Le projet "Le Radeau d'Automne" de Nils-Udo porté par la commune d'Eguzon-Chantôme, en partenariat avec la commune de Crozant, a été inauguré le samedi 10 novembre 2012. Bénéficiant du soutien du Conseil régional Centre, du Conseil régional Limousin, du Conseil générale de l'Indre et du Conseil général de la Creuse, il s'inscrit dans le dispositif de la commande publique du ministère de la Culture et de la Communication - Direction générale de la création artistique, DRAC Limousin et DRAC Centre.

"Le Radeau d'Automne" sur la Creuse fera l'objet d'une série de prises de vue photographiques réalisées par Nils-Udo. Ces photographies seront exposées au Musée de la Vallée de la Creuse et dans d'autres lieux des régions Limousin et Centre.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Commande publique de Rémy Hysbergue à l'Eglise Saint-Savinien de Melle, "Les Beaux Jours"

En 2012, la Ville de Melle poursuit sa politique de valorisation et de préservation de son patrimoine tant naturel que bâti. L'Eglise Saint-Savinien, classée au titre des monuments historiques, construite au XIe siècle, est la plus ancienne de la triade romane de Melle. En concertation avec la Mairie de Melle, la DRAC Poitou-Charentes/Ministère de la Culture et de la Communication a proposé à l'artiste Rémy Hysbergue une commande publique de 16 vitraux pour cette église qui a été inaugurée le 15 septembre 2012.
L'oeuvre "Les Beaux Jours" : "Depuis plus de dix années, de nombreuses séries de mes peintures "tournent" autour de la notion de miroir et ses réflexions. Dans cet ancien lieu de culte qu'est l'église Saint-Savinien, il me semblait juste d'essayer de trouver le bon équilibre entre d'une part mes préoccupations personnelles et une certaine "charge" symbolique propre au lieu" Rémy Hysbergue.

Consulter le dossier de presse en ligne...

========================

Commande publique de Mathieu Lehanneur à l'Eglise Saint-Hilaire de Melle

Le 8 avril 2011, la ville de Melle (Deux-Sèvres), le département, la région et l'Etat ont procédé à l'inauguration officielle du choeur rénové de l'église Saint-Hilaire de Melle (79), suite à la commande publique effectuée auprès du designer Matthieu Lehanneur.

Le projet : L'église Saint Hilaire, située sur les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle et inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, est célébrée comme le joyau des édifices romans en Poitou-Charentes. Le projet d’une rénovation du chœur de l’église Saint-Hilaire voulait apporter une solution à l’inadéquation du mobilier qui n’était plus à la hauteur de l’architecture prestigieuse de l’église.
Suite à une commande publique, une création originale a été conduite par le designer Mathieu Lehanneur, chargé de concevoir l'ensemble du mobilier : podium, autel, ambon, siège du célébrant.
Face à ce projet de grande ampleur, la conservation générale des Monuments Historiques a réalisé une rénovation de l’ensemble du chœur de l’église : rejointement des pierres, badigeon, découverte de peinture. Aujourd'hui l’œuvre singulière de Mathieu Lehanneur prend donc place dans un chœur entièrement rénové.

Consulter le dossier de presse en ligne...