Appel à projets de recherche 2015 "Pratiques scientifiques et techniques au regard des politiques culturelles : questions et enjeux"

Publié le 06.10.2015

Cet appel à projets de recherche vise à mieux connaître les questions posées par les pratiques des sciences et des techniques au regard des politiques culturelles et à en cerner les enjeux. Il se fonde sur le constat que l'intérêt renouvelé porté par le ministère de la Culture et de la Communication à la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) entretient des liens avec l’intérêt porté à d’autres types de cultures, notamment artistiques et patrimoniales.

Cet appel concerne les institutions, associations, équipes de recherche qui ont pour domaine les sciences et techniques (muséums, centres de culture scientifique et technique, équipes de recherche spécialisées) ainsi que celles qui peuvent ouvrir de nouveaux questionnements, des pistes de recherche sous l’angle des pratiques scientifiques et techniques à partir de leurs domaines propres (patrimonial –musées, centres d’archives, bibliothèques/médiathèques, services de collectivités locales-, culturel -artistique, littéraire…).
Cet appel est à caractère incitatif et exploratoire.

Présentation synthétique de l’appel à projets de recherche

Objectifs

Il a pour premier objectif de dégager des pistes de réflexion et d’action en termes de politiques culturelles dans des territoires de nature et dimension variées.
Il s’inscrit dans une volonté de souligner le rôle primordial des sciences humaines et sociales pour contribuer à une théorisation des pratiques scientifiques et techniques dans leurs relations avec les politiques culturelles dans les sociétés contemporaines.
Il vise à combler des manques constatés dans la recherche, mais aussi à traiter des points aveugles, des impensés, des zones d’ombre décelés dans les pratiques des institutions, des associations, des laboratoires de recherche.
Partant du fossé trop souvent constaté entre professionnels des institutions culturelles et chercheurs, il a enfin pour objectif d’encourager de nouvelles manières de faire de la recherche sur ce domaine culturel, et plus particulièrement de réarticuler recherche et action au niveau des territoires.
L’appel à recherche est donc une invitation à créer des occasions de rencontres, de convergences, d’alliances, tout en permettant à des institutions culturelles d’ouvrir, sur leurs chantiers prioritaires, des travaux de recherches.

Entrées de recherche

Il est demandé aux équipes une démarche qui associe des acteurs différents sur un même thème de recherche.
Quatre entrées sont proposées :

  • La collecte et la valorisation des collections, fonds et documents.
  • Le territoire, la territorialisation.
  • Les acteurs des pratiques scientifiques et techniques
  • La langue, les langues, la traduction.

Qui peut candidater ?

Cet appel à recherche s’adresse aux laboratoires de recherche, aux institutions patrimoniales ou culturelles (ou services de collectivités territoriales concernés) et aux associations. Les projets devront reposer sur l’association entre au moins deux des trois types de partenaires.
Il est donc demandé aux équipes répondantes, quelles qu’elles soient, d’indiquer les partenaires et les modalités de partenariat qu’elles mettront en œuvre, à toutes les étapes du projet (du recueil et du partage des informations aux modalités de restitution, de recherche et de valorisation, en passant par le pilotage de la recherche et la validation des acquis).

Nature des projets de recherche attendus

Cet appel vise en priorité des recherches liées à des projets scientifiques et/ou techniques et/ou patrimoniaux déjà engagés ou en émergence. Il entend ainsi être un catalyseur d’intuitions, de réflexions, de dynamiques dans ces projets et processus.
Les recherches peuvent être de différentes natures :

  • État des lieux des pratiques, à n’importe quel stade du processus, pour en dégager les limites et les potentiels.
  • Recherches qui entrent en dialogue avec des projets ou chantiers scientifiques ou techniques.
  • Recherches qui sont parties prenantes d’expérimentations lancées par des acteurs scientifiques, techniques, patrimoniaux, culturels...

Les propositions de recherche attendues doivent répondre aux entrées de recherche indiquées plus haut et comporter un état de l’art.
Les recherches devront se dérouler sur une période maximale de 18 mois.
Le financement sollicité auprès du ministère de la Culture et de la Communication doit se situer entre 5000€ et 20000€ TTC et respecter les règles concernant les subventions de l’État.

Suivi des projets

Afin de permettre une réflexion partagée, le suivi des recherches sera organisé par l’Office de coopération et d’information muséales (OCIM, service général de l’Université de Bourgogne, en cotutelle avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).

Modalités d’évaluation

Le comité de sélection des recherches, réuni par le ministère de la Culture et de la Communication en association avec l’OCIM, évaluera les propositions sur la base de critères scientifiques (problématique et méthodologie), de la qualité, du questionnement, de la pertinence et de la réalité des partenariats proposés.
Ce comité est constitué de représentants du ministère de la Culture et de la Communication qui sont à l’initiative de l’appel à projets, de représentants d’institutions et d’experts scientifiques.

Modalité de soumission

Les réponses se feront avec le formulaire à télécharger ci-contre. Ce formulaire dûment rempli devra être envoyé avant le 10 décembre 2015 minuit, délai de rigueur :

- par courrier postal, en 4 exemplaires, à :
Ministère de la Culture et de la Communication
Secrétariat général / SCPCI / DREST
A l’attention de Hélène Hatzfeld
182 rue Saint-Honoré
75033 PARIS Cedex 1

- et par courriel à : helene.hatzfeld[arobase]culture.gouv.fr

Pour tous renseignements complémentaires, contact : helene.hatzfeld[arobase]culture.gouv.fr