Vidéo à la Demande : un nouveau service de référencement légal

Publié le 29.01.2015

Fleur Pellerin / Présentation du service de référencement de la vidéo à la demande

Où trouver toute l’offre légale française sur le web ? Pour répondre à la question, Fleur Pellerin a lancé le 28 janvier un nouveau service de référencement des offres légales en ligne, créé par le Centre national du cinéma et de l’image animée, en partenariat avec les éditeurs de Vidéo à la Demande et les sites médias.

Tous les films en deux clics. Constatant l’éclatement de l’offre légale, son manque de clarté et d’accessibilité, le CNC a imaginé à la demande de Fleur Pellerin un nouveau service propre à simplifier l’accès à l’ensemble des offres légales existantes en les rendant plus visibles et plus lisibles dans le parcours de l’internaute. Chacun pourra désormais découvrir en seulement deux clics tous les films disponibles en ligne, dans tous les formats (haute définition, version originale ou française par exemple) et dans tous les modes d’accès (abonnement à une offre de vidéo à la demande, achat ou location).

Lutter contre le piratage. Faciliter l’accès à l’offre légale, comme le fait ce nouveau service de référencement apparaît comme la première mesure vraiment efficace pour détourner les internautes des sites de streaming illégal.Jusqu’à aujourd’hui, « l'offre en ligne est tellement confuse qu'il est parfois plus facile de trouver un film sur un site illicite que sur un site d'offre légale » a constaté Fleur Pellerin en présentant ce qu’elle considère comme «  un véritable service public pour l’internaute et la création ». Et c’est précisément pourquoi « le développement de l’offre légale est la première étape de la lutte contre le piratage »

Déjà plus de 10 000 films. Le CNC a conçu ce service avec quatre sites partenaires (Allociné, Première, Télérama et SensCritique) et 12 éditeurs de vidéo à la demande (Arte VOD, CanalPlay, FilmoTV, FranceTV pluzz VàD, Imineo, MontparnasseVOD, MyTF1VOD, Orange à la demande, OCS, UniversCiné, Videofutur, Wuaki.Tv). La nouvelles base de données proposent déjà, et ce n’est qu’un début, plus de 10 000 films. Elle touche dès son lancement plus de 15 millions d’internautes. Aujourd’hui constituée de longs métrages, l’offre ne cessera de s’enrichir avec l’appa­rition de nouveaux films mais aussi des séries et des courts métrages.

Offre VàD : « Un outil qui répond à des besoins réels »

Allociné, Première, Télérama et SensCritique ont intégré dès le 28 janvier ce nouveau service dans toutes leurs fiches films. Un bouton « voir ce film en VOD » ou « disponible en VOD » renvoie désormais vers le catalogue des offres de vidéo à la demande disponibles chez douze éditeurs.Un widget a été prévu pour que les blogs puissent eux aussi l’intégrer en deux clics sur leurs espaces de publication.