Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
Nouvel espace d'accueil du Cac - La synagogue de Delme
Christophe Berdaguer et Marie Péjus

lundi 24 septembre 2012

Nouvelle commande publique en Lorraine

Le 22 septembre, Aurélie Filippetti a inauguré une commande publique réalisée par Christophe Berdaguer et Marie Péjus pour le Centre d'art contemporain – la synagogue de Delme, en Lorraine.

Une maison fantôme, mais bien réelle. Christophe Berdaguer et Marie Péjus, deux artistes qui travaillent ensemble depuis une quinzaine d’années, ont réalisé dans le cadre d’une commande publique et avec l’aide de l’atelier c.HD art-production une « architecture – sculpture » aux abords du centre d’art contemporain - la synagogue de Delme (Moselle), cela pour en renforcer la visibilité et aménager de nouveaux espaces d’accueil. 
Les deux artistes ont ainsi transformé un bâtiment existant qui fut tour à tour prison, école et chambre funéraire, pour en faire une maison dont la blancheur et les contours évanescents évoquent irrésistiblement la représentation traditionnelle des fantômes vêtus de leur suaire. D’où le titre choisi pour cette étonnante création : « Gue(ho)st House » qui reprend un jeu de mot de Marcel Duchamp : « a Guest + a Host = a Ghost »  (un hôte + un invité = un fantôme). Formule qui évoque également la nouvelle fonction de cette maison « fantôme »: être une interface entre des hôtes (le centre d’art et la commune) et des invités (publics, artistes).
Sous son voile blanc (en polystyrène et résine), le nouveau bâtiment a été restructuré pour abriter au rez-de- chaussée une salle d’accueil des groupes et des scolaires, ainsi que les animations pédagogiques du centre d’art, mais aussi un bureau de médiation et une salle de documentation. A l’étage, un studio accueillira ponctuellement des artistes, des étudiants, des stagiaires ou tout autre professionnel du monde de l’art.

Le centre d’art contemporain de Delme. Il est installé dans une ancienne synagogue, construite à la fin du XIXe siècle dans un style orientalisant. Pendant la seconde guerre mondiale, la synagogue est en partie détruite. L’intérieur sera reconstruit après-guerre selon des lignes plus strictes. Au début des années 80, l’édifice est fermé définitivement en tant que lieu de culte, faute de pratiquants. 
La première exposition à la synagogue transformée en centre d’art a lieu en 1993. Depuis plus de quinze ans, de nombreux artistes s’y sont succédé : Daniel Buren, Ann Veronica Janssens, Jean-Marc Bustamante, François Morellet, Tadashi Kawamata, Stéphane Dafflon, Delphine Coindet, Jeppe Hein, et plus récemment Katinka Bock, Julien Prévieux, Gianni Motti, Yona Friedman... 
Outre les trois à quatre expositions temporaires organisées chaque année dans l’ancienne synagogue de Delme, le centre d’art gère un programme de résidences d’artistes dans le Parc naturel régional de Lorraine, au sein du village de Lindre-Basse. 
Le centre d’art fêtera en 2013 ses vingt ans d’existence.