Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
Aurélie Filippetti à la CNHI dans le cadre des Portes du temps
Thibaut Chapotot/MCC

vendredi 31 août 2012

Les Portes du temps

Le 31 août, dernière journée de la huitième édition des Portes du temps, Aurélie Filippetti a visité la cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI). Depuis le 28 juin, l’opération a permis avec succès d’ouvrir 56 sites patrimoniaux, dont la CNHI, à des enfants et adolescents habitant dans des zones sensibles, urbaines et rurales, pour une découverte artistique et ludique du patrimoine.

Une concertation nationale sur l'éducation artistique et culturelle. Dans le discours qu’elle a prononcé le 31 août , à la cité nationale de l’histoire de l’immigration, Aurélie Filippetti a annoncé le lancement dans les prochaines semaines d'une concertation nationale sur l'éducation artistique et culturelle. La Ministre a dit souhaiter « favoriser un accès de tous les jeunes à l'art et la culture et favoriser un parcours d'éducation artistique et culturelle pour tous les jeunes […] Mon objectif prioritaire, a-t-elle précisé, est que chaque enfant puisse bénéficier de parcours artistiques et culturels, à l'école et se prolongeant sur tous ses temps de vie ». 

15 nouvelles participations. Pour cette 8e édition, l’opération Les Portes du temps a pris de l'ampleur avec quinze nouveaux sites participants : le haras national de Besançon, le mégalithe des Causses et Cévennes, le Mausolée de Lanuéjols, la Voie Sarde, l’abbaye de Sénones et les sentiers des Passeurs, le château de Lunéville, le château de Carros – Centre international d'art contemporain, le musée de la Faïence au château Pastré, le musée et les jardins du Canal du midi à Saint-Ferréol, le Musée des Sapeurs Pompiers de Lyon, le centre historique de Rouen, le Musée de la Grande Guerre à Meaux, le musée Rodin à Meudon, les musées de Saint-Omer, le musée Balaguier de Seyne-sur-Mer, le Palais du Tau et la cathédrale de Reims, le Palais de Rohan et la cathédrale de Strasbourg.

La créativité à l’honneur. En fonction de leur particularité, les sites conçoivent des animations à partir du théâtre ou la danse, la musique, les arts plastiques, le cinéma, aussi bien que les arts de la rue ou le numérique, ou encore les activités sportives.
Ainsi, le musée des Sapeurs-Pompiers de Lyon organise un parcours dansé et ’un atelier d’initiation à la danse hip hop sur les thèmes du courage et de la peur. Pour cette première participation le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux a choisi l’approche musicale pour accompagner les jeunes publics dans une découverte originale des collections du musée.
Le château d’Espeyran ( Languedoc-Roussillon), siège du Centre national du microfilm et de la numérisation, convie Georges Méliès, pour faire découvrir aux enfants et aux adolescents l'univers cinématographique, avec cinq ateliers.
L’abbaye bénédictine de Senones (Lorraine) « Passeurs 2012 » propose un parcours entre histoire, arts et paysages pour faire connaître le pays de Salm au travers d’ateliers créatifs et de plein air, ainsi que de balades thématiques.
Le MAC/VAL à Vitry-sur-Seine met à contribution les artistes et propose aux enfants et aux jeunes de partir à l’aventure, à travers douze parcours.

Les Portes du temps. Pour cette huitième édition, 35 000 jeunes étaient attendus, au cours des vacances d’été et de la Toussaint, dans 56 sites, répartis dans 18 régions françaises qui travaillent en étroite collaboration avec les acteurs de la jeunesse et de la solidarité, notamment les réseaux de l'éducation populaire.
Les groupes de jeunes sont accueillis sur les sites participants par l’intermédiaire des centres de loisirs, de la Fédération des Francas, de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, de la Confédération des MJC de France, de la Confédération Nationale des Foyers Ruraux ou d’autres structures d'accueil.
Lancée en 2005 par le ministère de la Culture et de la Communication, l’opération des Portes du temps est organisée en partenariat avec le ministère délégué à la Ville et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), dans le cadre des objectifs communs en faveur de la cohésion sociale, de l’intégration et de l’accès des publics défavorisés à la culture.
Elle bénéficie de l’appui des directions régionales des affaires culturelles (Drac), du soutien des Préfectures au titre de la politique de la ville, des collectivités territoriales, de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais (Rmn – Grand Palais), des musées de France, du Centre des monuments nationaux (CMN) et des diverses institutions patrimoniales ainsi que les mécènes nationaux : la fondation Crédit Coopératif et le fonds MAIF pour l'Éducation.

Les Portes du Temps
Sur 56 sites en France
Du 28 juin au 31 août