Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
drapeau UE

jeudi 23 mai 2013

Le parlement européen veut préserver l’exception culturelle

Le parlement européen a adopté le 23 mai une résolution sur le projet d’accord de libre-échange avec les Etats-Unis, qui demande l’exclusion des services audiovisuels et la préservation de l’exception culturelle.

L’exception culturelle n’est pas négociable. Dans un communiqué daté du 25 mai, Aurélie Filippetti a salué       « l’adoption par le parlement européen d’une résolution sur le projet d’accord de libre-échange avec les Etats-Unis, qui demande sans aucune ambiguïté l’exclusion des services audiovisuels et la préservation de l’exception culturelle. »
C’est la position constante de la France. C’est aussi le message que la Ministre a envoyé le 23 mai aux députés français du Parlement européen, qui l’ont entendu.
« L’exception culturelle, poursuit Aurélie Filippetti,  n’est pas négociable et le secteur audiovisuel doit donc être exclu du mandat de la commission. A nouveau, le Parlement européen démontre sa lucidité et sa capacité à défendre l’intérêt général européen. »

Le 13 mai, treize ministres de la Culture européens avaient cosigné avec Aurélie Filippetti une lettre pour demander précisément que le secteur audiovisuel soit exclu des négociations sur l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union Européenne. Une position que la Ministre avait notamment de nouveau défendue vendredi 17 mai à Bruxelles, lors de la réunion des ministres de la Culture européens puis en adressant le 22 mai une lettre à l’ensemble des députés européens.

Lire : Exception culturelle: la France n’est pas seule!