Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer la page
Vue du bassin minier
© UNESCO / Hubert Bouvet

vendredi 6 juillet 2012

Inscription du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais au patrimoine mondial

Le 6 juillet, Aurélie Filippetti était à Lens où elle a participé à une manifestation organisée au stade Bollaert pour fêter l’inscription du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un paysage dont il faut préserver l’évolution. Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 30 juin 2012, au cours de la 36e session du comité du patrimoine mondial réuni à Saint-Pétersbourg en Russie. Le comité reconnaît ainsi la valeur universelle exceptionnelle de ce paysage culturel dont il convient de protéger l’évolution, ainsi que sa place dans l'histoire du monde de la mine. Cette nouvelle inscription porte à 38 le nombre de biens culturels et naturels Français inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.
Le 6 juillet, Aurélie Filippetti s’est rendu au stade Bollaert de Lens où, pour célébrer l’événement, se réunissaient tous ceux qui ont soutenu la candidature du bassin Minier à l’inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais correspond à la partie française du filon charbonnier du Nord-Ouest européen. Au sein d’une plaine largement ouverte, il s’étend sur environ 120 km, traversant les deux départements du Nord et du Pas-de-Calais. On y discerne aujourd'hui encore l'activité minière, à travers les installations techniques, les formes d'habitat, le profil du paysage. Terrils, puits de mine, chevalement, installations de traitement et de transport du charbon, cités ouvrières avec leurs écoles, leurs dispensaires, leurs églises... constituent un monde bien particulier, formé par et pour la mine, témoignage majeur de toute une époque de l'histoire de l'homme et de son travail.

En 1972, l’UNESCO a défini comme « patrimoine culturel » susceptible d’être protégé :
- les monuments : oeuvres architecturales, de sculpture ou de peinture monumentales, éléments ou structures de caractère archéologique, inscriptions, grottes et groupes d'éléments, qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l'histoire, de l'art ou de la science,
- les ensembles : groupes de constructions isolées ou réunies, qui, en raison de leur architecture, de leur unité, ou de leur intégration dans le paysage, ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l'histoire, de l'art ou de la science,
- les sites : oeuvres de l'homme ou oeuvres conjuguées de l'homme et de la nature, ainsi que les zones y compris les sites archéologiques qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue historique, esthétique, ethnologique ou anthropologique.