Grand Mémorial, la numérisation au service de la Grande Guerre

Publié le 11.11.2014

Lancé le 11 novembre 2014 par le Président de la République, le Grand Mémorial consiste dans la numérisation et l'indexation des registres matricules de 8,5 millions de combattants de la Grande Guerre. A terme, il permettra de disposer d'une base de données sans équivalent sur le parcours militaire de chaque soldat de la Première Guerre mondiale.

Lancé le 11 novembre 2014 par le Président de la République dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Grand Mémorial – une opération qui vise à numériser et à indexer les fiches de renseignements civils et militaires des 8,5 millions de soldats du premier conflit mondial – est une opération d'envergure nationale, pilotée par le ministère de la Culture et de la Communication et les Conseils généraux. Elle concerne les classes 1887 à 1921 conservées dans les services départementaux d’archives et aux Archives nationales d'outre-mer.

Lors de son lancement, le Grand Mémorial a donné accès aux premiers résultats de cette campagne d'indexation : 16 bases départementales ont d'ores et déjà été numérisées, auxquelles s'ajoutent  les matricules des Archives nationales d'Outre-mer et les fiches des Morts pour la France 14-18 (Mémoire des hommes, ministère de la Défense). Plus de quarante départements l'auront rejoint au début 2016, prélude à son achèvement en 2018, à la fin du cycle du centenaire de la Grande Guerre. A ce moment, le Grand Mémorial constituera une base de données exceptionnelle sur le parcours militaire de chaque soldat de la Première Guerre mondiale.

Le Grand Mémorial est bien davantage qu'une simple collection d'images numérisées, déjà très précieuses en elles-mêmes. Autorisée par la CNIL, l'indexation des matricules permet d'effectuer des recherches croisées à partir des noms et prénoms, de la date de naissance, des communes et départements de naissance et de résidence au moment du recensement, du niveau d'instruction et de la profession, enfin du bureau et de la classe de recrutement. Le Grand Mémorial offre ainsi une base de données sans équivalent aux généalogistes, aux chercheurs, aux élèves et à leurs professeurs, à chaque citoyen désireux d'explorer la communauté de destin des combattants de la Grande Guerre.

Le Grand Mémorial se présente comme une base nationale rassemblant les données de l'indexation réalisée dans les départements et aux Archives nationales d'outre-mer ainsi que celles de la base des Morts pour la France diffusée sur le site Mémoire des hommes du ministère de la Défense. Cette fonctionnalité de recherche nationale permettra à tous ceux qui ne savent pas où résidaient leurs aïeux au moment de l'incorporation de les retrouver en une seule recherche. Les résultats ainsi obtenus renverront directement sur les sites internet des services d'archives départementales et des Archives nationales d'outre-mer et sur Mémoire des hommes, où s'effectuera la consultation des images proprement dites.

Discours de François Hollande lors du lancement du moteur de recherche «Grand Mémorial»

16 bases départementales ont déjà été numérisées

Ain
Alpes-de-Haute-Provence
Côtes-d'Armor
Haute-Marne
Pyrénées-Atlantiques
Hautes-Pyrénées
Mayenne
Saône-et-Loire
Sarthe
Seine-Maritime
Yvelines
Somme
Tarn
Var
Vaucluse
Vendée

Il faut ajouter à ces bases :
- les matricules des Archives nationales d'outre mer
- les fiches des Morts pour la France 14-18 (Mémoire des hommes, ministère de la Défense)